E.S.S. – C.A. (1-1)/ Au profit de… l’E.S.T !





On attendait beaucoup du sommet E..S.S — C.A, mais on dût rapidement déchanter. En effet, les nombreux supporters des deux camps sont restés sur leur faim en voyant les leurs se contenter de la parité. Un nul en fait qui n’arrange personne… sauf évidemment le premier au classement, l’E.S.T. Pourtant, tout a bien démarré pour l’Etoile lorsque, en sept minutes de jeu, elle s’est créée trois occasions franches d’ouvrir la marque. D'abord par Opara qui reprend un centre de Bouzaïène mais son coup de tête passe légèrement au dessus (3’). Ensuite, Obiakor voit son heading renvoyé par Saïdi alors que le ballon prenait le chemin des filets (6’). Une minute plus tard, Zouaghi ne parvient pas à reprendre dans la cage d’Azaïez un coup franc tiré par Baya. Autant de ratages en si peu de temps ne déséquilibre pas pour autant le dispositif défensif des Clubistes. Mieux est, les coéquipiers de Mouelhi parviennent à se dégager par des passes courtes et à partir du milieu du terrain, amorçant des contres dangereux par Missaoui, Selliti et Khalfaoui. Et sur l’une de ces offensives, l’équipe visiteuse obtient un coup franc que tire Mouelhi, Khalfaoui à l’affût devance Austin et annonce de la tête le premier but de la partie (22’). Les Etoilés reprennent le jeu à leur compte mais n’arrivent à franchir la défense de Azaïez qu’en de rares occasions. Jédidi condamné à n’opérer que dans le couloir droit, Baya muselé constamment par Pape Touré et Opara, brouillon au même titre d’ailleurs qu’Obiakor, tout ceci a empêché l’Etoile de développer son jeu habituel cédant aussi le plus souvent à la précipitation et abusant par un jeu direct qui fait le bonheur de Mkacher et Saïdi surtout. La 27ème minute verra Obiakor manquer de peu le but n’obtenant qu’un corner. Au cours de la même minute de jeu, Bouzaïène se fait descendre par Saïdi en pleine surface de réparation, mais l’arbitre Bouglia ne bronche pas ordonnant à poursuivre le jeu et mettant ainsi tout en boules les nombreux supporters de l’Etoile. En fait, ce n’était ni la première, ni la deuxième mauvaise appréciation du referee Ridha Bouglia qui (peut-être) a faussé sans le vouloir le jeu et énervé un stade archicomble. Cela étant, l’Etoile continuera à courir derrière le but égalisateur le plus souvent de manière stéréotypée, voire mal inspirée. Le tir écrasé d’Obiakor n’inquiète pas trop Azaïez qui parvient à capter le ballon facilement (34’). Après la pause, les Etoilés étaient à deux doigts du but, mais ni Obiakor qui voit son coup de tête rater le cadre (46’), ni Bouzaïène dont le coup franc fut dévié difficilement par Azaïez n’obtiennent gain de cause. Les Clubistes tiennent bon, résistent et placent quelques contres dont l’un a failli amener un deuxième but. Anis Karoui, aussitôt entré, se trouve seul face à Austin et d’un tir à ras de terre oblige celui-ci à dévier en corner (70’). Réplique immédiate des Etoilés par Obiakor et Baya dont les tirs sont renvoyés par le défense clubiste. La 80ème minute s’avère la bonne lorsque Bouzaïène centre au cordeau, Baya quasiment sans surveillance au deuxième poteau reprend de la tête et parvient à tromper le gardien Azaïez. Les ultimes essais des Etoilés n’apporteront rien au score et Bouglia se distinguera encore une fois en écourtant le temps additionnel initialement accordé. Mounir El gaïed ______________ Leurs Impressions * Simondi (Entr. E.S.S.) «Malgré le volume de jeu développé par mon équipe, nous ne sommes pas parvenus à remporter le match. Nous avons certes joué contre un bon C.A, mais nous aurions pu marquer dès les premières minutes du jeu. La tâche s’est ensuite compliquée lorsqu’on a encaissé un but à cause d’une erreur de positionnement de la défense. Malgré tout et au vu des occasions de but créées, nous aurions pu l’emporter. Frustrant». * Zouaoui (Entr. C.A.) «Notre dispositif tactique a empêché l’Etoile de développer son jeu. Le marquage imposé à Baya a brisé les enchaînements du jeu habituel de l’E.S.S. De même que le jeu direct devenu inévitable pour l’équipe locale nous a facilité la tâche. En somme, ce fut un match intense et je pense que le résultat est équilibré». M.E.G.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com