Tunis/ Agressé par ses beaux-frères





Quelques affaires judiciaires peuvent être évitées à condition d’opter pour la raison. Hélas, lorsque ce n’est pas le cas... bonjour les dégâts... Tunis — Le Quotidien C’est que, suite à une petite altercation avec son mari, la femme a pris ses cliques et ses claques et s’est réfugiée chez ses parents. Patientant pendant plusieurs jours, l’époux finit par prendre la sage décision d’aller se réconcilier avec sa compagne. Il acheta quelques pâtisseries, une jupe, un tricot et une paire de chaussures et se rendit au domicile de sa belle-famille afin de se faire pardonner par sa douce moitié. Et comme il voulait mettre toutes les chances de son côté, il demanda à un proche de sa femme de l’accompagner dans cette mission délicate. Il le chercha partout avant de le trouver en train de picoler dans un bar de la place. L’époux lui fit part de sa volonté de se réconcilier avec sa femme. Son interlocuteur, l’invita à boire quelques bières, histoire de mettre au point une stratégie en vue de convaincre l’épouse de regagner le foyer conjugal. cepeendant, au beau milieu de la beuverie, les deux hommes jugèrent que c’était le bon moment pour se rendre chez la belle-famille. Ils hélèrent un taxi qui les a conduits là où ils voulaient se rendre. Après avoir frappé à la porte, les deux soûlards se sont rendu compte qu’ils venaient de commettre une erreur monumentale. Seulement, il était trop tard pour rebrousser chemin. Le beau-père avait déjà ouvert la porte et découvert l’état dans lequel se trouvaient les deux hommes. Il demanda alors l’aide de ses deux fils qui se déchaînèrent contre leur beau-frère et son compagnon, leur assénant des coups de poing et de pied au point de leur faire perdre connaissance. Les choses ne se sont pas arrêtées là, puisque les deux soûlards ont été remis aux agents de l’ordre. Et ce n’est que le lendemain que les deux hommes ont décidé de porter plainte, accusant les beaux-frères du premier de les avoir violentés injustement. Pour se justifier, la belle-famille a, à son tour, porté plainte à l’encontre de leur beau-fils. Tout ce beau monde a été entendu par un juge d’instruction qui devrait trancher et décider du sort de chacun. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com