Jolie mais gueuse, fagotée mais braqueuse !





«L’habit ne fait pas le moine», dit le célèbre aphorisme. Pour l’avoir ignoré, ou plutôt oublié, le taxiste a failli perdre gros. Heureusement que ses bons réflexes l’ont sauvé à temps ! Tunis - Le Quotidien Lorsqu’une jeune et jolie fille, chichement fagotée de surcroît, fait signe à un taxiste, celui-ci écrase instinctivement les freins pour la prendre à bord, d’autant que le trajet Hammam-Lif - Tunis représente une bonne course. Mieux encore, le bonhomme, emporté par une galante pensée, sa penche afin de lui ouvrir machinalement la portière à sa droite lui offrant ainsi le siège du passager. La cliente s’était empressée toutefois de prendre place à l’arrière, lui lançant malgré tout un sourire charmeur dans le rétroviseur central que le conducteur n’a pas manqué de reluquer, ne cachant nullement sa déception de la voir dans son dos plutôt qu’à ses côtés. Sa déception et son dépit se sont très vite atténués cependant, puisque sa passagère, aussitôt à bord, allait engager la conversation pour se montrer finalement une fort éloquente interlocutrice. Elle a parlé un peu de tout évoquant tout ce qui touche à la société et ses fléaux, avant de terminer avec sa propre famille en termes - bien entendu - des plus élogieux ! A propos de sa famille justement, elle s’est rappelée subitement qu’elle devait contacter sa mère pour une affaire plus ou moins urgente ! Et c’est le plus naturellement du monde qu’elle a sollicité le taxiste pour lui passer son portable pour quelque secondes. Une requête présentée avec toute la finesse et le charme requis en la circonstance ne pouvait laisser le quadragénaire indifférent. Or, une fois en possession de l’appareil, la jeune fille allait se montrer sous son vrai visage, en exhibant un couteau et un vaporisateur contenant soi-disant du gaz. La menace était on ne peut plus sérieuse surtout que la braqueuse s’est montrée persuasive et intransigeante, obligeant le pauvre conducteur à stopper au bord de la route, au niveau de la localité de Mégrine, afin de lui passer la bourse qu’elle sollicitait. En vérité, le taxiste avait d’autres projets en tête puisque, au prix d’un étonnant réflexe, il est parvenu à désarmer la fille, lui occasionnant une blessure à la main. En désespoir de cause, l’assaillante a fini par prendre la fuite, se contentant d’emporter le portable ! Mais grâce au signalement précis présenté par la victime au moment de porter plainte, les enquêteurs sont parvenus à interpeller la malfaitrice laquelle n’a pas tardé à passer aux aveux… Mansour AMARA


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com