Basket/ Super Play-Off – Dames (Finale Retour)/ C.S.S. – C.S.P.C. (74 – 49): Sans bavures !





C’est fait, le champion sortant n’a pas laissé traîner les choses, encore moins durer le suspense. Les Sfaxiennes ont tranché dans le vif, alignant leur quatrième titre de rang et entrant de plain-pied dans l’histoire avec ce huitième sacre inscrit à leur palmarès. Brahim Trabelsi et ses protégées ont ainsi joué un mauvais tour à certains observateurs qui ont misé sur le C.S.P.C pour entretenir le suspense jusqu’au bout et avoir le droit à une belle. Il faut dire que les Sudistes étaient déterminées à réussir leur pari et sauver une saison marquée par l’irrégularité de toutes les équipes. On peut dire, par ailleurs, qu'il n’y a pas eu photo à l’arrivée. * De bout en bout ! C’est à l’issue d’une rencontre dominée en effet de bout en bout que les Sfaxiennes ont été sacrées championnes. Après un premier quart-temps au cours duquel les visiteuses ont tenu la dragée haute à leurs adversaires en parvenant à limiter les dégâts (19-15), que ces dernières vont réussir le break. Contre toute attente, en effet, Zbidi et consorts ont inexplicablement fléchi, cédant l’initiative aux locales, sans doute ravies de la tournure des événements et prenant résolument le jeu à leur compte. Médusées, les «Policières» ont vécu dix minutes d’enfer, ratant toutes leurs tentatives. A croire qu’elles étaient atteintes du syndrome d'Usher, ou pire encore, complètement hypnotisées. Blocage psychologique ou carence physique? Toujours est-il que les Tunisoises ont tout perdu au cours du deuxième quart-temps jusqu’à…leurs dernières illusions ! Mariem Zbidi et ses partenaires n’ont pu aller au-delà de petits trois points, laissant le champ libre à leurs vis-à-vis pour prendre le large et tuer pratiquement le match, puisque nanties de vingt-trois points d’avance à la pause (41-18). Terrible coup pour les «Policières» lesquelles n’ont pas trouvé la force morale de revenir dans la partie, ne faisant plus que courir derrière le score. Un score que les Sfaxiennes ont su gérer jusqu’au bout, ajoutant ainsi un nouveau titre à leur palmarès. Félicitations au C.S.S, revenu à temps pour décrocher un quatrième titre d’affilée, et dommage pour le C.S.P.C, auteur d’une bonne saison, du moment qu’il n’a jamais quitté la première place dont il s’est emparé dès la première journée… Mansour amara


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com