«Le vieux»et «la vieille»





Nombreux sont les jeunes qui au cours de discussions entre eux parlent de leurs parents avec de la distance voire avec une petite touche de «mépris». Malgré le fait que leurs parents n’ont pas encore atteint la vieillesse, ces jeunes n’hésitent pas à utiliser des appellations pas très élégantes quant au statut de parents. Utilisant les vocabulaires «Chaïeb» et «Azouza» pour dire le vieux et la vieille, ces jeunes ne se gênent pas de qualifier de la sorte leur parent. Croyant que ces mots signifient davantage le respect, ces jeunes ne savent pas faire la différence entre les différents sens des mots. W.H.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com