Tunis/ L’affaire Tlili reportée au 26 mai





La quatrième Chambre du Tribunal de grande instance de Tunis a examiné, hier, l’affaire d’abus de pouvoir et octroi illégal de marchés publics dont le principal protagoniste est l’ancien P.D.G. de l’O.A.C.A (Office des aéroports et de l’aviation civile). La Cour a reporté l’examen de cette affaire au 26 mai prochain, et ce, à la demande de la défense. Tunis - Le Quotidien Reportée déjà une première fois (le 15 mai dernier) pour permettre au chargé du contentieux de l’Etat de présenter ses demandes, l’audience a été suivie par un très grand nombre d’observateurs ainsi que des membres des familles des trois accusés. D’emblée, le chargé du contentieux de l’Etat a présenté son rapport où sont formulées ses demandes. Réaction attendue de la défense qui a demandé le report de l’affaire pour pouvoir étudier le contenu du rapport. Une demande acceptée par la cour qui a renvoyé l’examen de l’affaire à son audience du 26 mai prochain. Néanmoins, entre-temps, un débat juridique a éclaté entre la Cour et Me Abada Kéfi, avocat de Abderrahmen Tlili qui a rejeté l’intervention du représentant de l’Administration de la douane. Me Kéfi estime que la douane ne fait pas partie des parties prenantes dans cette affaire. Juridiquement parlant, ajoute l’avocat, elle ne devrait pas être représentée d’autant plus qu’à aucun moment, durant l’instruction, la douane ne s’était manifestée. Le président de la Cour a, alors, demandé au représentant de la douane de formuler dans un rapport les demandes de son administration. Un autre moment fort dans cette audience et qui concerne la demande de Abderrahmen Tlili qui s’exprimait, pour la première fois, priant la Cour de permettre à ses avocats de le visiter en prison. Il est à rappeler, cependant, que Abderrahmen Tlili et deux entrepreneurs originaires de Sfax comparaissaient pour abus de pouvoir et octroi illégal de marchés publics, conformément à l’article 96 du code pénal. L’affaire a, en effet, éclaté suite à un contrôle dans les services de l’Office des aéroports et de l’aviation civile et qui a révélé l’existence de plusieurs dépassements dans la gérance de l’Office en question. Ces abus concernent essentiellement l’octroi illégal de marchés publics. Entendus dans le cadre de cette affaire, deux entrepreneurs de bâtiment, originaires de la capitale du Sud, ont avoué avoir été privilégiés dans l’octroi de quelques chantiers sans user d’aucun moyen d’influence. L’un d’entre-eux a été mis en détention préventive tandis que le deuxième a été laissé en liberté. Abderrahmen Tlili a été entendu à son tour, le 15 septembre dernier, et mis en détention préventive. Il a été, en effet, inculpé d’abus de pouvoir et d’octroi illégal de marchés publics. Les deux autres suspects, quant à eux, ont été inculpés de complicité. Habib MISSAOUI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com