Abir Nasraoui/ Perchée au sommet de la gamme





Elle n’est pas du genre à rouspéter ou à courber l’échine pour se procurer une place au soleil. Abir Nasraoui, vous connaissez? Normal. L’artiste lancée dans le domaine de l’art de la musique depuis 94 poursuit actuellement un double cursus en DEA au Conservatoire de Paris et une licence en sociologie. De passage en Tunisie, Abir a présenté, il y a peu (dimanche dernier) un concert musical à l’occasion de l’avènement d’un siècle sur la création de la Municipalité de Thala. Elle a interprété des chansons du répertoire tunisien et «Habibi Yessêd Aouatou» de Oum Kalthoum qu’elle chante avec brio, avec sa voix perchée au sommet de la gamme. Le «show biz»? Elle dédaigne ses archétypes et rejette l’image stéréotypée que la majorité des médias renvoient de l’art aujourd’hui. Même si elle a accepté de participer à l’une de ces émissions de la starification «Super Star», Abir en est sortie avec un enseignement. «Dans le domaine de l’art», dit-elle, «il suffit de prendre du recul pour pouvoir avancer»… à pas de géants, nous l’espérons. Mona Ben Gamra


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com