Festival de la «Bsissa»/ De plain-pied dans l’héritage des ancêtres





Dans le cadre du mois du patrimoine qui s’achève aujourd’hui, la ville de Lamta, située à 14 km de Monastir, a accueilli la traditionnelle et cinquième foire annuelle de la "Bsissa" en Tunisie, le week-end dernier. Ambiance festive, chants liturgiques et Soulamia étaient au menu de l’inauguration de ce Festival, qui a démarré samedi après-midi au Ribat de Lamta et qui s’est poursuivi toute la journée du dimanche. La matinée de cette même journée a été marquée par l’organisation de la grandiose exposition suivie d’une dégustation des différentes variétés de la "Bsissa", dans ce cadre de cette cinquième session du concours de la "Bsissa". Cette exposition qui s’est tenue dans la cour du musée de Lamta a été une occasion idoine pour de nombreuses femmes au foyer de présenter leur savoir-faire quant à la confection des différentes variétés de "Bsissa". Parmi les variétés présentées, on trouve la "Bsissa" d’orge qui est préparée généralement pendant l’été à base de boissons rafraîchissantes délayée dans l’eau sucrée. La "Bsissa" avec "Helba" a été exposée aussi par de nombreux autres participants à ce concours. En plus de la "Bsissa" elle-même, le plat peut comporter de l’huile d’olive, du miel. Bref, près d’une dizaine de variétés de "Bsissa" ont égayé les stands des exposants ayant pris part au concours de la meilleure "Bsissa". Initiée par l’Association de la Sauvegarde de la Ville de Lamta, cette manifestation constitue de nos jours la seule et unique activité à vocation culturelle dans la localité de Lamta. Elle permet, selon M. Riyadh Ben Ayad, de revivifier le patrimoine culinaire et de faire connaître, d’autre part, le site architectural de la région aux visiteurs de ce festival. Ousmane Wagué


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com