S.T./ Sellami reprend !





On s’attendait à du nouveau, hier, à l’occasion de la reprise des entraînements au Bardo. Et ce fut une surprise de voir Oussama Sellami reprendre avec ses coéquipiers après l’orage qu’il a provoqué quelques jours plus tôt. «Sellami sera lourdement sanctionné et paiera cher pour son geste». C’était là la réaction de M. Jalel Ben Aïssa quelques heures avant le match contre Liberty à Accra. Or, il s’avère que le ton a baissé et que la tension s’est estompée après le retour à Tunis. Sellami, à son tour, s’est empressé de déclarer qu’il était malade, ce qui l’a empêché de se déplacer au Ghana. Il a même avancé qu’il va accorder une priorité absolue au S.T. pour renouveler son contrat, affirmant qu’il se sent parfaitement bien au Bardo. Ainsi, le stratège stadiste a pu calmer le jeu et laisser la porte d’une réconciliation ouverte. Contrat et conseil de discipline Côté dirigeants, on a programmé une réunion pour le lundi. Coup de théâtre, c’est Oussama Sellami, qui était allé voir le même jour Ben Aïssa dans son bureau. Il a présenté ses excuses et ses arguments promettant de défendre les couleurs stadistes avec plus d’engagement et de responsabilité. D’après des sources proches du club, Sellami aurait déjà donné son accord pour signer un nouveau contrat de deux ans et cette démarche a fini pour calmer ses dirigeants qui ont décidé toutefois de le convoquer devant le conseil de discipline tout en lui permettant de reprendre entre-temps les entraînements avec l’équipe. Cette décision ne peut que satisfaire Moncef Arfaoui, l’entraîneur stadiste qui pourra compter sur son stratège lors des prochaines échéances locales et africaines. Il l’a déjà affirmé, il y a quelques jours, en ces termes: «Je souhaite voir les deux parties parvenir à une solution favorable à l’équipe, loin des tensions et des comptes à régler». Le vœu de Arfaoui est exaucé selon les informations parvenues du Bardo. L’entraîneur du S.T., revenant sur le match aller disputé à Accra, estime que son équipe aurait pu éviter cette défaite survenue aux arrêts de jeu: «Nous avons tout de même marqué deux buts qui pourraient s’avérer décisifs au retour. Rien n’est encore gagné car il va falloir gagner à Tunis et éviter d’encaisser des buts face à un adversaire qui dispose de très bons attaquants». Kamel ZAIEM


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com