Journée mondiale des TIC/ Sous le signe du partenariat





En marge de la célébration de la Journée mondiale des télécommunications, le pôle El Ghazala des technologies de la communication et l’organisation «Marseille innovation» organisent, depuis hier, les deuxièmes rencontres méditerranéennes d’affaires sur les TIC et multimédia «e-3M Tunisie 2004». Ces rencontres seront consacrées à l’étude de plusieurs thèmes, en l’occurrence la fracture numérique et la société de l’information… Tunis - Le Quotidien Les rencontres méditerranéennes d’affaires de Tunis, organisées annuellement par le pôle El Ghazala et Marseille Innovation, ont pour objectifs de mettre en réseau les pôles de production de contenus en Méditerranée et d’associer les écoles d’ingénieurs à cette dynamique. Cette manifestation permettra de favoriser les échanges et le développement de partenariats entre chef d’entreprises, universitaires et institutionnels, et de renforcer les relations des entreprises avec les acteurs du secteur financier. Les rencontres e-3M Tunisie 2004 ont été mises sous le signe du Sommet mondial de la société de l’information qui sera organisé en novembre 2005 à Tunis. M. Sadok Rabah, ministre des Technologies de la Communication et du Transport a précisé, à l’occasion de l’ouverture de ces rencontres, que le secteur des TIC est l’une des priorités de la stratégie de développement de la Tunisie. Ce secteur a fait, en effet, l’objet d’un intérêt particulier du gouvernement tunisien à travers les différentes mesures visant à améliorer la qualité des services du secteur et permettra à tout le monde de bénéficier de ces outils. M. Sadok Rabah a souligné, également, que le taux de croissance de ce secteur en Tunisie, est parmi les plus développés au Méditerranée, soit près de 22%… Il a noté, en outre, que les TIC connaissent, en Tunisie une évolution très rapide dans les différentes branches, à savoir, la téléphonie fixe et mobile et l’internet. La stratégie tunisienne en matière de développement du secteur des TIC est, en effet, axée sur le développement et la modernisation des infrastructures des communications sur l’ensemble du pays en vue d’éviter le risque de fracture numérique entre les régions et les catégories sociales. Cette stratégie porte, également, sur la mise en place d’une plate-forme organisationnelle et réglementaire évolutive, ainsi que la valorisation des ressources humaines et la vulgarisation de la culture numérique. M.Z.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com