Carthage 2004/ Enjeux d’un Salon international





Cette année, la biennale du bâtiment «Carthage 2004» accueillera 253 exposants et s’attend à 9000 visiteurs professionnels. Lieu de découverte en matière de nouveaux produits et espace de séminaires, le Salon caresse avant tout l’ambition d’être le reflet d’une dynamique commerciale et le lieu privilégié pour réaliser des contacts d’affaires. Tunis - Le Quotidien Démonstration de savoir-faire, plus qu'un simple Salon, Carthage 2004 se tiendra cette année du 26 au 30 mai au Kram dont les halles immenses parviendront à peine à contenir les produits-phares de 253 exposants dont une vingtaine d’étrangers, d’Europe du Maghreb et de Turquie. Mais, dans ce genre de manifestation, ce n’est pas l’exposition qui aura la vedette mais… les visiteurs. Prévus au nombre de 9000 professionnels, ils compteront pas moins de 900 étrangers qui viendront examiner, évaluer et choisir les produits en grande partie tunisiens. Ces visiteurs viendront de France, d’Allemagne, de Belgique, d’Italie, d’Espagne, du Portugal, de Grèce, de Turquie, d’Algérie, de Libye, de Mauritanie, du Liban, d’Irak d’Arabie Saoudite, du Sénégal, du Niger et du Cameroun. Car le secteur du bâtiment a de quoi être fier en Tunisie. Partagé, à l’occasion du Salon, entre les industries de matériaux de construction et celles de la céramique et du verre, il est réparti entre les produits de carrière et le marbre (207 entreprises), les ciments liants, béton et dérivés (110 entreprises), les produits en céramiques et produits rouges (75 entreprises) et les produits en verrerie, miroiterie et autres (28 entreprises). Un secteur dont la production s’est élevée à l’équivalent de 1247,9 millions de dinars en 2003 et qui culminerait à près de 1335 MD en 2004. Indice de dynamisme commercial, les exportations de ce secteur sont montées en flèche au cours des cinq dernières années, même si la demande locale est toujours restée en expansion. Ses exportations pourraient atteindre les 167 millions de dinars en 2004. Plus de 200 entreprises dans le secteur ont adhéré au programme de mise à niveau avec approbation déjà de près de la moitié. Manoubi AKROUT


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com