A vous la parole/ Atef Ayari – 22 ans – étudiant à l’Institut Supérieur de Musique : «La honte»





Honteuse. C’est ainsi que je qualifie l’émission «Tarik Ennoujoum» (la route des étoiles) qui passe actuellement sur Canal 7. En tant qu’étudiant à l’Institut Supérieur de Musique, je suis extrêmement déçu et révolté quant à l’image que cette émission transmet au public. Déjà, nombre d’entre nous trouvent que notre formation à l’institut n’est pas très enrichissante et que, c’est juste de la musique, que donc ce n’est pas très sérieux. Pourtant c’est totalement faux. Les étudiants de l’Institut de musique sont très sérieux. Ils ont du talent. Un réel talent, pas ce qui est présenté à la télé. Notre formation est très consistante. Je suis en première année et j’ai au moins 16 matières qui englobent l’informatique, la vocalise ... Ce que nous apprenons est très scientifique. Nous sommes assistés et encadrés par des docteurs qui ont passé la moitié de leur vie à faire des recherches et à approfondir leur connaissances dans la musique qui demeure un art où originalité, créativité et talent riment ensemble. Même nos professeurs sont déçus par l’émission. Notre crédibilité et celle de notre institut sont en jeu. Cette émission déforme la réalité des choses et c’est malheureux pour notre image de marque. De plus, la réalisation est médiocre. Les responsables de l’émission prennent le public pour un attardé. Le play back et les séquences nullement spontanées du quotidien des candidats sautent au yeux. Pour une émission de variété à l’image du goût de la majorité des Tunisiens c’est peut être plaisant. Mais faut-il encore faire montre d’une certaine qualité du produit.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com