Une tête bien pleine…





Même si les carottes sont déjà cuites, il serait toujours bon de corriger une trajectoire qui parait bien tordue. C’est que par pareille période d’examens, les élèves sont littéralement débordés. Et l'on continue à lapider Montaigne dans sa tombe par des flèches empoisonnées. C’est que chaque enseignant (notamment du secondaire) oblige les élèves à réviser pour les besoins du devoir de synthèse, une montagne de leçons qui remontent même au trimestre précédent. On dirait que chacun de ces enseignants cherche à contenter un orgueil fort déplacé croyant (ou faisant croire) que sa matière est le centre du monde, et ce aux dépens d’une formation qui devrait privilégier l’esprit de... synthèse, la propension à la concision et autres qualités imprégnées d’intelligence et de rigueur. Et les élèves de ne plus savoir où donner de la tête, puisque le credo quêté et cristallisé favorise la tête bien pleine au lieu d’une tête bien faite. W.S.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com