Tous les sports/ Opération J.O. 2004: Le podium olympique, objectif commun





Maintenant que les noms des qualifiés aux Jeux Olympiques d’Athènes sont quasiment connus, les athlète concernés sont entrés de plain-pied dans la phase de préparation olympique, dans la perspective d’apporter la touche finale à leur condition et d’essayer d’améliorer encore plus leurs performances. A cet effet, la majorité de nos athlètes suivent des programmes bien étoffés, ponctués par des stages et des meetings de haut niveau face aux ténors mondiaux qu’ils peuvent rencontrer de nouveau à l’occasion des Jeux. Toutes les parties prenantes de notre sport, responsables, techniciens, scientifiques, corps médical, athlètes... sont à pied d’œuvre afin de travailler de concert pour réaliser un objectif commun: le podium olympique. * 13 disciplines en compétition La délégation tunisienne aux J.O. sera assez consistante. Outre les officiels et les responsables, elle sera représentée par 13 disciplines dont deux collectives: athlétisme, boxe, escrime, judo, Taekwondo, haltérophilie, aviron, gymnastique, natation, lutte, tennis de table, volley et football. Pas moins de 31 athlètes ont été qualifiés aux Jeux dans les sports individuels. Les meilleurs de nos sportifs seront donc présents à Athènes. Si certaines disciplines sont habituées à participer aux Jeux et peuvent se targuer d’avoir assez d’expérience dans ce genre de compétition, telles que la boxe, l'althérophilie, l’athlétisme, le judo.., d’autres auront l’honneur de représenter pour la première fois, la Tunisie aux Jeux Olympiques: natation, gymnastique, escrime, aviron, Taekwondo, tennis de table. Le sport tunisien voit ainsi son contingent en qualifiés augmenter grâce, essentiellement à un encouragement sans faille et une motivation incessante de la part des autorités à tous les athlètes, dans toutes les disciplines. Une motivation qui a vu l’éclosion d’authentiques champions qui sont déterminés à créer la sensation aux J.O. * Les sports de combat Ces disciplines seront, encore une fois, en première ligne aux Jeux. A la boxe, le judo et la lutte, est venu s’ajouter, pour la première fois, le taekwondo. La boxe sera le chef de file de ces sports avec six représentants: Walid Chérif (51 kg), Seïfeddine Nejmaoui (57 kg), Taoufik Chouba (60 kg), Mohamed Ali Sassi (64 kg), Zakaria Nefzi (69 kg), Mohamed Sahraoui (75 kg), suivie du judo avec quatre qualifiés: Anis Lounifi (-66 kg), Saïda Dhahri (-70 kg), Houda Ben Daya (-78 kg), Insaf Yahiaoui (+78 kg), et de la lutte avec une seule représentante Fadhila Louati (48 kg). - Boxe Elle a justifié, comme toujours, son rang de grands «fournisseurs» d’athlètes olympiques, en qualifiant six des meilleurs pugilistes africains aux jeux. La qualité indiscutable de nos boxeurs et leur détermination à dépasser le stade de la simple figuration, laisse penser qu’ils ont revu leur ambition à la hausse, comme le clament toutes les parties prenantes de cette discipline, dont le seul objectif est le podium olympique. - Judo Idem pour le judo qui sera représenté par quatre judokas et qui cherchera à inscrire son nom, pour la première fois, dans les annales olympiques, grâce à la présence d’un authentique champion de la trempe de Lounifi, considéré comme l'un des meilleurs athlètes mondiaux, de sa catégorie. - Taekwondo Cette discipline a constitué l’agréable surprise des qualifications olympiques. Trois athlètes seront présents aux Jeux: Souhaïel Hammami (-84 kg), Mohamed Omrani (-68 kg) et Mounira Nahdi (-68 kg). Les efforts énormes et les sacrifices consentis par les responsables techniciens, athlètes... ont permis à ce sport de faire un saut qualitatif impressionnant, au point de pouvoir prétendre atteindre les sommets aux J.O. Un combattant comme Omrani (2ème zaori) est capable de battre n’importe quel adversaire comme le démontrent ses cinq combats, tous remportés contre le champion du monde coréen. - Lutte Elle constitue, sans conteste, l’une des plus grandes déceptions des qualifications olympiques. Pourtant, la discipline regorge de talents à l’image de Saïda Riahi, Med Ali Bouzayène (10ème mondial), Amor Bach Hamba (10ème mondial)... Seule Fadhila Louati (48 kg) sera aux J.O. grâce au repêchage des instances internationales de la lutte qui a pris en considération son riche palmarès. D’ailleurs, elle a justifié tout le bien qu’on pense d’elle, en remportant récemment le championnat d’Afrique dans sa catégorie au Caire. * Les autres disciplines Pour les autres sports, la palme du nombre des qualifiés revient à l’athlétisme (5), l’escrime (5), suivi de l’aviron (2), l’haltérophilie (2) la gymnastique (1), la natation (1) et le tennis de table (1). Pour les nouveaux venus sur la scène olympique tels que l’escrime, l’aviron, le tennis de table, la natation et la gymnastique, ce sera une première historique. Mais des athlètes comme Oussama Mellouli, classé parmi les trois meilleurs mondiaux, dans le 400m 4 nages, le podium, ou du moins la finale olympique est à sa portée. Idem pour Wajdi Bouallègue considéré comme l’un des meilleurs mondiaux dans les exercices au sol en gymnastique. Si en athlétisme, tout dépend de la forme du moment de l’athlète et surtout sa force mentale de se surpasser , en haltérophilie, les deux athlètes qui vont nous représenter, dont l’un est déjà connu : Hayet Sassi (63 kg), alors que quatre sont en ballottage pour le deuxième billet olympique: Atef Jarray, Youssef Sebaï, Moëz Hanachi, Abdessatar Habassi, vont certainement aller loin dans la compétition, étant donné leurs bonnes performances. En somme, avec une pléiade d’athlètes talentueux, le sport tunisien est plus que jamais décidé à conquérir le podium olympique. Ambition non seulement légitime, mais réalisable au vu des énormes efforts consentis pour concrétiser un tel objectif. Moncef SEDDIK


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com