Le Tunisien et le harcèlement sexuel/ Qui harcèle qui?





L’émancipation de la femme qui s’est trouvée en contact direct avec le sexe opposé dans les lieux publics est-elle vraiment la seule cause à l’origine du harcèlement sexuel? Ce phénomène trouve-t-il son origine dans des explications pathologiques qui interpellent les deux sexes? Tunis - Le Quotidien A vos gardes ! Tout acte pouvant être interprété comme comportement visant à harceler sexuellement une personne, mâle ou femelle, est systématiquement considéré comme un délit qui peut être pénalisé, selon la gravité des faits, d’une amende pouvant aller jusqu’à 3 mille dinars … et d’une année de prison. Ces mesures qui figurent dans le nouveau projet de loi visant la répression des atteintes aux bonnes mœurs devraient être discutées très prochainement à la Chambre des députés. Pour le législateur, ledit projet ne doit aucunement être interprété comme une réaction à un phénomène qui a pris de l’ampleur. Il s’agirait plutôt d’une mesure qui répond aux exigences qui émergent de l’évolution naturelle de la société et en fonction desquelles de nouvelles normes législatives deviennent nécessaires. Au-delà de l’approche juridique, le harcèlement sexuel semble susciter des avis encore plus divergeants de la part des citoyens… les vrais protagonistes ou à tout le moins les témoins d’un tel comportement. D’emblée, M. Jalel Oueslati, cadre au ministère de l’Education et de la Formation, affirme qu’il s’agit bien d'un «phénomène» qui se manifeste dans tous les espaces publics et les endroits où les deux sexes sont en contact direct. «Je pense que tout le monde harcèle tout le monde d’une façon ou d’une autre», affirme M. Oueslati. Et notre interlocuteur d’insister que «Les femmes qui se considèrent souvent comme les seules victimes assument une grande partie de la responsabilité». Il précise que «Plusieurs femmes et filles ont mal interprété la liberté et se sont mal servies de leur émancipation qu’elles se limitent à exprimer à travers des tenues et des looks provocants». Hosni Makni, étudiant en sciences juridiques, négocie le problème selon une vision critique de la société et les comportements des individus qui la composent. Il estime que «L’acte du harcèlement n’est qu’une expression d’un désir de faire fi des règles morales qui ne collent plus à l’évolution des rapports sociaux. C’est la résultante de la frustration due à une contradiction entre les appartenances morales plus ou moins conservatrices et les tendances libéralistes de la société», dit-il. Les nouveaux rapports sociaux qui ont mis face-à-face l’homme et la femme dans le milieu du travail et dans les moyens de transport public ont donné à la femme davantage d’occasions pour qu’elle exprime sa féminité. «C’est une caractéristique spécifique à la gent féminin, mais certaines femme semblent prendre la mauvaise voie pour exprimer leur charme », note par ailleurs M. Slim Nefzi qui estime qu’une «overdose de charme et une séduction exagérée ne font que générer une situation donnant lieu à une sorte de harcèlement partagé». * Un mauvais dosage de séduction S’agit-il donc d’un mauvais dosage de séduction ou bien une aptitude de la part du sexe fort à gérer convenablement une situation dans laquelle il se trouve exposé à un charme qui ne lu est pas permis ! L’explication psychologique trace bien les limites qui séparent la séduction de l’harcèlement. D’après Dr. Imed Regaïeg, psychiatre, «Le fait de prendre la séduction comme la cause du harcèlement n’est qu’un alibi avancé par les personnes qui ont du mal à garder leurs limites qui leur ont été tracées par la société. Le harceleur possède généralement une personnalité pathologique qui tend à exprimer une autorité sexuelle dépassant toutes les normes». Et le psychiatre de noter que «Ce type de personne ne renonce pas à ce genre de comportement même après le mariage, car le harcèlement n’est pas une manière de satisfaire un besoin sexuel physique mais pour assouvir un désir de dominance pathologique». Hassen GHEDIRI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com