Dans les cafés/ «Qu’a-fé-quoi?»





Aujourd’hui, l’engouement des jeunes pour les cafés et salons de thé a atteint une ampleur «vertigineuse». Pendant que les maisons de jeunes se vident de jour en jour, (certaines sont désertées jusqu’à ne plus avoir d’activités), les cafés continuent parallèlement à pousser comme des champignons. Ce qui est quelque part logique puisque c’est plus facile aujourd’hui d’obtenir une autorisation pour ouvrir un salon de thé que pour l’ouverture d’un espace culturel où les jeunes pourront exprimer leurs talents et donner libre cours à leur créativité tant refoulée par ces endroits qui «puent» le tabac et l’esprit malsain. Un constat assez désolant dans un pays où les jeunes constituent la majorité de la population. Malheureusement la plupart passent leur après-midi à siroter leur thé et à s’empoisonner les poumons avec du tabac. La situation prête à réflexion. W.H.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com