Le paradis sous leurs pieds





Parfois, on les accable de demandes et de caprices. Souvent on ne sait pas combien de souffrances elles ont enduré pour nous élever et nous faire grandir. Certains iront même jusqu’à envoyer leurs parents dans un foyer de personnes âgées soit-disant parce qu’ils ne peuvent pas les prendre en charge ! Ces mères abandonnées et, parfois mal-traitées, sont pourtant ces mêmes mères qui nous ont portés neuf mois dans leurs ventres. Ce sont ces mêmes personnes qui nous ont allaités, qui nous ont élevés, qui nous ont protégés, qui ont tant sacrifié pour nous et qui passent des nuits blanches pour que l’on dorme paisiblement. Dieu a bien dit que c’est grâce au bon traitement de nos mères que nous aurons droit au paradis. Harô sur tous ceux qui ne serait-ce que pendant quelques instants traitent mal ce trésor inépuisable d’amour, cet immense réservoir de tendresse. Pensons au jour où elles partiront vers un autre monde. On ne pourra même pas leur demander pardon et leur dire qu’on les aime tant ! Abir CHEMLI OUESLATI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com