Crash du Boeing d’Egypt-Air: Les avocats des victimes réclament des expertises relatives aux pertes financières





Le tribunal de première instance de Tunis a reporté, vendredi dernier, l’affaire du crash du Boeing d’Egypt-Air survenu en mai 2002 à Ennahli au 24 septembre prochain à la demande des avocats des victimes et de la compagnie aérienne égyptienne. Tunis - Le Quotidien Les avocats des victimes ont réclamé au cours de l’audience le recours à des expertises relatives aux pertes financières telles que les journées de travail manquées, les frais d’hospitalisation… Ces pertes sont énormes, selon les avocats, puisqu’une partie importante des victimes sont des universitaires, des hommes d'affaires ou des experts internationaux. L’audience de septembre prochain sera également consacrée à la réponse des avocats de la compagnie aérienne, lesquels devraient se prononcer pour la première fois sur les causes du drame à la lumière des rapports de la commission d’enquête composée de représentants du constructeur de l’appareil, de la compagnie égyptienne et de l’Office de l’aviation civile et des aéroports tunisien. Ces rapports précisent, selon des sources dignes de foi, que le crash est dû essentiellement à une erreur humaine conjuguée aux mauvaises conditions climatiques. Quant aux avocats des victimes, ils invoquent en plus de ces deux facteurs une défaillance technique au niveau de l’altimètre de l’appareil (dispositif de mesure de l’altitude) et appellent à traiter les victimes de ce crash sur le même pied d’égalité que les victimes françaises du crash de Charm Echeikh… W.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com