Violences de Beyrouth : Le Hezbollah accuse Washington





Beyrouth-AFP Le secrétaire général du Hezbollah chiite libanais a accusé, hier, «des groupes liés à l’ambassade des Etats-Unis» à Beyrouth d’être impliqués dans les actes de violences qui ont eu lieu il y a deux jours dans la banlieue-sud de la capitale. «Après les tirs dans le quartier de Hay Al-Soullom, des groupes liés à l’ambassade des Etats-Unis ont semé le chaos», a affirmé Hassan Nasrallah, dirigeant du Mouvement du Hezbollah. «J’ai donné les noms des personnes qui manipulent ces groupes, qui ont des liens anciens et soutenus avec l’ambassade des Etats-Unis» aux autorités libanaises, a-t-il ajouté. Cheikh Nasrallah a affirmé que les violences qui ont eu lieu jeudi visaient «l’armée, le Hezbollah et la banlieue-sud». Il a réclamé au Commandement de l’armée «une enquête transparente qui détermine les responsabilités».


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com