Nouvelles filières : Quand l’I.P.S.I. fait bonne impression





Les techniques d’impression figurent dans le programme de la nouvelle filière de l'I.P.S.I. Le directeur de cet établissement universitaire explique les raisons de la création de cette branche qui formera les techniciens supérieurs en imprimerie et édition. Tunis - Le Quotidien Une nouvelle filière touchant l’imprimerie et les techniques d’impression sera lancée durant la prochaine année universitaire à l’Institut de Presse et des Sciences de l’Information (IPSI). Cette nouvelle branche suscite des interrogations légitimes de la part des professionnels et des étudiants qui vont suivre ces cours. Ceci est d’autant plus vrai qu’il existe dans le gouvernorat de l’Ariana un Centre professionnel spécialisé dans les arts graphiques et, qui plus est, bien équipé et disposant de formateurs compétents. Le directeur de l'I.P.S.I, M. Mohamed Hamdane, explique: «Nous sommes à l’heure actuelle dans la phase de prospection et nous sommes en train d’établir les contacts nécessaires pour la mise en œuvre de cette branche. Je dois souligner d’abord que nous comptons travailler en étroite collaboration avec le Centre professionnel de formation professionnelle en matière d’imprimerie. Celui-ci assure en effet une formation complète en la matière. Les cours que nous nous proposons de dispenser s’inscrivent dans le cadre de la formation post-universitaire pour former des techniciens supérieurs dans le domaine de l’imprimerie et de l’édition. Les candidats à cette filière doivent nécessairement être titulaires du baccalauréat. Cette branche s’inscrit dans l’orientation générale de l’enseignement en Tunisie visant à encourager les filières courtes. Les cours à dispenser seront axés sur deux volets: la pré-impression et les techniques de l’impression. «Nous allons consulter les professionnels dans ce domaine pour évaluer leurs besoins et définir notre programme selon les objectifs tracés», affirme le directeur de l’I.P.S.I. Le directeur de cet établissement universitaire estime, par ailleurs, que l’essentiel est de démarrer sur des bases solides, afin de garantir le maximum de succès à cette nouvelle branche d’enseignement. Lotfi TOUATI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com