U.G.T.T. – Sousse





Tunis - Le Quotidien La Commission administrative de l’Union régionale du travail de Sousse tenue samedi dernier a tempéré, un tant soit peu, les ardeurs des syndicalistes de la région en décidant l’ouverture d’une enquête relative aux actes de violence enregistrés récemment dans les locaux de cette structure syndicale. Ces actes de violence commis par des ouvriers en sit-in réclamant leurs indemnités ont été condamnés par la Centrale syndicale, laquelle avait précisé dans un communiqué adressé à l'opinion publique que les droits de ces travailleurs licenciés ont été préservés. Le Bureau exécutif de l’Union régionale a estimé de son côté que les querelles intestines ont corsé davantage la situation. La Commission administrative a ainsi décidé la tenue d’un conseil régional dans un délai qui ne devrait pas dépasser les trois mois en prélude à un congrès extraordinaire de nature à mettre fin à la lutte des clans qui perdure depuis la redistribution des tâches au sein du Bureau exécutif de cette union régionale. Les délais de la tenue du conseil régional ont été jugés relativement longs par certains cadres syndicaux de la région et membres de la Commission administrative, lesquels ont appelé au gel des activités de l’ancien secrétaire général et actuel membre du Bureau exécutif de l’union régionale qu’ils accusent d’être à l’origine de toutes les perturbations et les crises qui secouent les structures syndicales de la région de Sousse. Le recours à un congrès extraordinaire paraît dans ces conditions inéluctable puisque aucun des clans rivaux du Bureau exécutif et au niveau de la base ne semble avoir l’intention de jeter l’éponge... W.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com