Le QG d’Arafat assiégé : Guerre des nerfs





Une vingtaine de jeeps de l'armée israélienne ont pris position dans la nuit d’avant-hier autour de la Moukataa, le quartier général de Yasser Arafat à Ramallah en Cisjordanie, avant de se retirer hier matin. Le Quotidien-AFP Les soldats israéliens ont bloqué cinq accès menant à ce quartier général, faisant craindre des préparatifs en vue d'une attaque contre le dirigeant palestinien qui est de facto assigné à résidence sur place depuis deux ans et demi par l'armée israélienne. Le vice-ministre de la Défense, Zeev Boïm, a affirmé à la radio publique que Yasser Arafat n'était pas visé. "Nous menons des opérations pour arrêter des terroristes partout où cela est nécessaire et notamment à Ramallah où des islamistes du Hamas préparent des attentats (anti-israéliens) à Jérusalem", a prétendu Boïm. Le vice-ministre a de nouveau qualifié Yasser Arafat de "principal obstacle à la paix" et souligné que pour Israël "la meilleure chose qui puisse arriver est qu'il prenne sa retraite à la Moukataa". Il a ainsi rejeté des informations parues ces derniers jours dans les médias israéliens selon lesquelles le président de l'Autorité palestinienne, confiné depuis deux ans et demi à Ramallah par l'armée israélienne, peut se rendre dans la Bande de Gaza après un retrait israélien de cette région préconisé par le Premier ministre Ariel Sharon. Le Premier ministre israélien Ariel Sharon avait relancé le 23 avril les spéculations sur le sort de Arafat en se disant non tenu par une promesse qu'il avait faite à Washington de ne pas lui porter atteinte physiquement. Le 25 avril, le quotidien israélien Maariv, citant des sources politiques, a affirmé que Sharon voulait, par ses déclarations, "préparer le terrain à l'expulsion d'Arafat vers la Bande de Gaza", dans le cadre de son plan de retrait unilatéral de ce territoire. Deux Palestiniens tués Par ailleurs, deux Palestiniens armés ont été tués par des soldats israéliens près de la route menant à la colonie israélienne de Netzarim dans la bande de Gaza. Des soldats ont repéré deux Palestiniens munis d'un lance-roquettes antichar s'approchant de la route reliant Karni, un point de passage entre la Bande de Gaza et Israël, à Netzarim. Les soldats ont ouvert le feu dans leur direction. Trois roquettes ainsi que des armes automatiques ont été ensuite retrouvées près des deux corps. Ces décès portent à 4.098 le nombre des personnes tuées depuis le début de l'Intifadha fin septembre 2000, dont 3.107 Palestiniens. Un autre Palestinien a été blessé à la jambe par des tirs de soldats israéliens près de Deir Al-Balah dans le sud de la Bande de Gaza alors qu'il s'approchait d'une clôture entourant une colonie israélienne installée dans ce secteur. Une vingtaine de véhicules blindés israéliens ont mené une incursion dans le camp de réfugiés de Rafah durant la nuit d’avant-hier à hier et détruit plusieurs maisons, ont indiqué des responsables des services de sécurité palestiniens. En Cisjordanie, l'armée israélienne a détruit la maison d'un militant palestinien membre du Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP).


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com