Hommage à Cheïkh Imam : La passion qui unit les cœurs





Adulé et vénéré, il était vraiment pour avoir fustigé les hypocrisies du monde contemporain, pour avoir concocté un art dominé par la passion de la liberté, de la sincérité et surtout marqué par la tentation de l’engagement. Voilà pourquoi El Téatro et pour la deuxième année consécutive a réservé un hommage particulier à Cheïkh Imam, du 3 au 6 juin. Aux airs de son ûd il calait sa voie pour chanter au début des années 80 «La passion qui unit les cœurs», ou encore «l’Egypte la belle», mais toujours avec cette lueur d’espoir d’une âme candidate et généreuse qui s’exprimait à travers un art tout autant conscient du mal qui sévit au monde. Rappelez-vous, c’était en 1984, à «El Kobba», lorsque Cheïkh Imam a donné un concert de musique qui a pu drainer un public intellectuellement engagé. Une projection vidéo de son passage à Tunis est programmée aujourd’hui à El Téatro. Bien avant une séance d’écoute des «Cassettes dépoussiérées» de l’artiste est prévue à 17h00 et renouvelée le lendemain. Deux expositions-photos sont aussi au programme. La première concerne Cheïkh Imam et fera participer Halim Karabibène, Nabil Souabi, Mahmoud Chalbi, Hassen Amraoui et bien d’autres. La seconde est réservée à la pièce «Kacem Azzez» en hommage à Habib Masrouki. Des concerts de musique sont animés par des artistes engagés le vendredi 4 juin à 17h00, le samedi 5 juin à 20h00 et le dimanche 6 juin à 16h00. On y retrouvera Jamel Guella, Chedly Khomsi et son groupe Kenater, Oussama Farhat, Noureddine Kallel, Zine Safi, Hasna Béjaoui, la troupe de la recherche musicale et celle des colombes blanches de Adel Bouallègue. Sans oublier la Jam session qui clôturera cette manifestation qui aura, un tant soit peu, son droit de cité sur les colonnes de notre journal. Mona Ben Gamra


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com