Les idées en brouillard





Un groupe de jeunes personnes tantôt trop calmes, tantôt trop agitées se réunit quotidiennement dans un café de l’hypocentre de Tunis. Leurs sujets de discussion sont aussi vaines qu’inutiles... A les regarder de près, on détecte chez eux le vrai sens du «laisser-aller» et du «farniente». Une, deux, trois heures à rester cloués sur les chaises en regardant les passants. Le lendemain, «rebelote»... En discutant, ils n’arrivent pas à tenir de bout en bout une discussion sérieuse. Mêmes coiffures pour les garçons, mêmes styles pour les filles. Ils sont facilement repérables. Leurs phrases sont alimentées par les fameux mots : «bof, truc et machin»... On se demande à quoi riment ces réunions quotidiennes depuis le lever du soleil jusqu’à son coucher. Sont-ils capables de cogiter ? Si ce n’est qu’évoquer, le dernier look, le dernier clip ou le dernier tube en top 10? En abordant un sujet de poids, leurs idées se brouillent. Ils finissent tous par prononcer le même mot, l’un de ceux qui sont précités. Toutes leurs «réflexions» se terminent par une seule phrase : «La soirée, on la passera où ?». Décidément, on trouve des jeunes qui aiment donner un sens à leur vie, qui se fixent des objectifs et d’autres qui n’ont qu’une seule idée en tête se revoir chaque jour pour brouiller davantage leurs idées... A.C.O.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com