M. Férid Ben Bouzid, DG de «Best Re» : «La Tunisie est un exemple à suivre»





En marge de la conférence de l’Organisation des Assurances Africaines (OAA), Le Quotidien a rencontré M. Férid Ben Bouzid qui nous a parlé de la situation des assurances en Afrique et en Tunisie, et des problèmes de l’assurance automobile... * Le Quotidien : Comment évaluez-vous la situation des assurances en Afrique et en Tunisie en particulier? - M. Férid Ben Bouzid : En Afrique, le secteur des assurances n’a pas connu une évolution assez importante, et il a encore besoin d’une progression, notamment, dans le domaine du particulier. Le secteur souffre, également, d’une image médiocre qu’on doit améliorer davantage. En Tunisie, le Gouvernement a déjà pris ses dispositions pour améliorer le secteur des assurances notamment à travers les réformes de l’assurance qui devraient développer ce secteur. Cela dit, je crois que la Tunisie est un exemple à suivre pour l’ensemble de l’Afrique. * Le Quotidien : L’assurance automobile fait, toujours l’objet de plusieurs discussions, et reste encore une branche qui souffre de plusieurs problèmes. Pourquoi ? - M. F.B.B. : Le problème de la branche automobile se résume en effet, dans le déséquilibre qui existe encore entre les dommages soulignés dans les contrats, et les dommages des véhicules. Ce déséquilibre crée un certain manque de confiance entre le client et l’assureur. Et c’est là le problème majeur des assurances automobiles. * Le Quotidien : Quelles sont les perspectives du secteur ? - M. F.B.B. : Les perspectives demeurent assez positives malgré la situation actuelle. En effet, l’évolution économique va bénéficier au secteur des assurances d’une manière très importante. Par ailleurs, les différentes réformes qui seraient mises en place dans les différents pays africains à l’instar de la Tunisie, devraient améliore ce secteur. Propos recueillis par Mohamed ZGHAL


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com