Palais Kheireddine : La Médina à cœur ouvert





Doté d’un talent indiscutable, l’artiste Hamadi Ben Saâd continue une passion inégalée son voyage avec les couleurs et les matériaux. «Ma Médina raconte», une plongée dans la mémoire de cet artiste. «Am» Hamadi comme l’appellent tous les artistes a choisi d’ouvrir ses carnets et d’offrir aux visiteurs des extraits de ses pensées et de ses émotions sur cette «Médina» qui a bouleversé son pinceau et a bercé son esprit. Fidèle à son style, Hamadi Ben Saâd a marié la peinture au collage dans ses tableaux géants dont la hauteur est de 290 cm alors que la largeur est de 200 cm. Des coupures de journaux, des morceaux de boîtes en carton, des papiers de toutes les couleurs, des bouts de tissus modelés et retravaillés avec de la peinture font le distinguo de cette exposition. Via les 28 œuvres exposées, actuellement, sur les cimaises du Palais Kheireddine, Hamadi Ben Saâd dénonce certains comportements qui ont fait perdre à cette médina son charme d’antan. A travers ces différentes œuvres, la Médina semble ouvrir son cœur raconter ses maux. Nostalgique est la Médina de l’artiste Hamadi Ben Saâd... Une Médina qui pleure son passé heureux et qui rejette les déchets de l’industrialisation. «Ma Médina raconte» est un appel pour sauver l’âme de ce lieu de mémoire qui a ponctué l’inconscient de plusieurs générations et qui a inspiré et impressionné un grand nombre d’intellectuels et d’artistes tunisiens et étrangers. L’exposition se poursuit jusqu’à la fin de juillet. Imen ABDERRAHMANI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com