Les Enseignements de Tunisie – Botswana : L’apport des latéraux





Tout compte fait et au-delà du résultat final, somme toute logique et attendu, la rencontre livrée par la Tunisie au Botswana n’a pas été pauvre en enseignements. Loin s’en faut. En effet, avec une formation une fois de plus remaniée mais équilibrée, la sélection tunisienne a réussi l’essentiel à savoir une large victoire qui l’installe d’entrée à la tête du groupe 5 et c’était là l’objectif visé à l’entame de ces éliminatoires. Devant une équipe du Botswana, limitée techniquement et tactiquement mais par moments entreprenante, Roger Lemerre a compté sur l’apport des latéraux pour assurer le surnombre en attaque et apporter de nouvelles solutions aux avants et les événements lui ont donné raison dans la mesure où l’apport du duo Clayton - Hagui a été déterminant. Le premier a ouvert le score un coup franc direct mettant ses équipiers très tôt dans une situation confortable avant d’être à l’origine du second et du quatrième but inscrits de la tête par l’autre latéral, Hagui. Celui-ci qui n’épargne aucun effort pour aller au charbon a été d’une grande utilité à l’équipe qui a vu les deux avants Brahem et Djedidi parfois piétiner. L’avant-centre «allemand» a manqué de lucidité et d’imagination et a paru lourd dans ses déplacements. L’Etoilé lui, n’a pas paru en «accord» avec les mouvements d’ensemble. Et Roger Lemerre qui a vite compris certaines insuffisances a incorporé le revenant Zitouni et le Stadiste Seghaïer. Deux nouveaux éléments venus s’ajouter au gardien Fadhel qui a été titularisé à la place de Boumnijel. Comme quoi, on a fini par comprendre que, malgré la richesse de l’effectif dont dispose le technicien français, certains postes méritent le renfort. Les éliminatoires sont longues et harassantes et on sait tous que des professionnels évoluant en Europe comme Dos Santos, Jaziri, Trabelsi ne seront pas disponibles à tous les coups. Il est donc important de compter sur d’autres éléments capables d’apporter leur contribution. Et face au Botswana, sans que la prestation générale soit parfaite, les enseignements tirés demeurent très utiles. Jamel BELHASSEN _______________ * Un Homme dans le Match/ Karim Hagui : Audace et efficacité Karim Hagui. Voilà un joueur qui est en train de crever l’écran grâce à des qualités indéniables que sont l’audace, la détermination, le don de soi et l’efficacité. Décidément, ce jeune international tunisien venu de Kasserine et qui n’était que suppléant au début de cette saison avec son club a vite fait de passer au devant de la scène grâce à des qualités rares pour un défenseur. Il a donc vite fait de gravir les échelons en un temps record pour arracher une place de titulaire au sein du onze national lors de la CAN 2004 avant de devenir un élément incontournable dans son club et en sélection. Bien encadré et toujours à l’écoute de ses «supérieurs» Karim Hagui a fini par mettre sous le charme les responsables du club français de Ligue 1, Strasbourg ; et samedi dernier face au Botswana, il a donné à voir toutes les facettes de son talent, à savoir l’agressivité, l’anticipation, la participation au jeu offensif et l’efficacité. N’a-t-il pas inscrit deux buts de la tête qui disent long sur ses capacités. Voilà donc un joueur bien parti pour réussir une belle carrière dans un poste qui n’a connu depuis l’indépendance que quelques talents inoubliables tels que Zitouni, Dhouib, Thabet et aujourd’hui Trabelsi, pour peu qu’il persévère dans cette voie et garde l’humilité nécessaire pour la réalisation de toute œuvre grandiose. J.B. _______________ * Hagui à Strasbourg : Un milliard et demi pour quatre ans Karim Hagui a signé un contrat de quatre ans avec Strasbourg, a-t-on appris hier matin sur le site Internet du club français. Le montant du transfert est proche du million d’euro (1,5 milliards de nos millimes) a précisé Strasbourg. Le joueur tunisien, 20 ans, au “gabarit imposant” (1,90 m pour 83 kg) possède un registre de jeu étoffé, pouvant évoluer en défense centrale, au poste de défenseur latéral droit ou en milieu défensif, selon le site Internet du club strasbourgeois. “Il reste toutefois un gros point d’interrogation sur le joueur, c’est l’état physique dans lequel il débarquera à Strasbourg”, s’inquiète le club sur son site Internet. Le vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations en 2004 doit en effet jouer avec l’E.N. contre la Guinée le 20 du mois courant et participer aux Jeux Olympiques au mois d’août.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com