Finale Coupe de la Ligue-Promosport / C.A.B.-O.B. 0-0 (T.A.B. 7-6) : Ben Thabet ravit la Coupe à Béja





C’est au terme de 120 minutes de jeu que le C.A.B. s’est octroyé la Coupe de la Ligue Promosport version 2004. La rencontre en elle-même n’a jamais atteint le haut niveau digne d’une finale et ceci s’explique par le fait que de part et d’autre on craignait la défaite. D'ailleurs les deux techniciens ont opté pour des schémas presque identiques en cherchant à dominer le secteur du milieu du terrain. Quoique à ce jeu ce soit le C.A.B. qui prit l’ascendant grâce à ses joueurs de milieux travailleurs et bons techniciens, à l’image de Azek et E. Mechergui. Cet ascendant au milieu n’a pu être concrétisé en attaque où le duo Hammali et Laâroussi n’a pu se débarrasser du marquage strict imposé par la défense béjaoise, qui n’a cédé qu’une seule fois mais la tentative de Hammali a été sans danger pour Nefzi. Curieusement et en fin de partie c’est l’O.B. qui a failli marquer à deux reprises par Oujji et Cheikh Tall. Ce n’est donc que justice qu’on ait atteint la mi-temps sur un score vierge. La seconde période sera joué elle aussi sur un rythme lent malgré le réveil des Béjaois qui vont exercer un pressing haut question de priver les Cabistes d’espaces or ce pressing n’emmena rien en raison de la petite forme de Oujji, ce qui priva l’O.B. d’un atout offensif de taille même si Rafiu a tenté à plusieurs reprises de faire la différence sans résultat. Et ce n’est que justice que l’on a atteint la fin du temps réglementaire sur un score de parité. La première prolongation sera marquée par l’expulsion justifiée du défenseur central cabiste B. Mechergui. Ce coup dur pour les Cabistes allait galvaniser les Béjaois qui se ruèrent sur la zone du C.A.B. et même l’entraîneur Mouassa a voulu jouer sa dernière carte en incorporant le revenant Nabil Bechaouech, pour exploiter son jeu de tête. Or le C.A.B. a su gérer son infériorité numérique et a failli à deux reprises tuer le match n’eussent-été les deux arrêts décisifs du portier de l’O.B. Nefzi qui a permis à son équipe d’atteindre l’épreuve stressante des tirs au but. Une épreuve qui a souri aux Bizertins après que leur gardien Ben Thabet eut arrêté le penalty de Derbali pour permettre au C.A.B. de renouer avec le podium, après une longue absence. Conclusion : cette Coupe de la Ligue a souri à un beau vainqueur en l’occurrence le C.A.B. Mais l’O.B. n’a pas à rougir car au vu de sa prestation au cours de la seconde période et des prolongations, l’équipe a démontré de grandes possibilités, ce qui peut lui permettre d’entrevoir l’avenir avec sérénité et confiance. Mohamed Ali FERCHICHI _______________ * Fiche technique Stade : Zouiten Public : 3.500 environ Arbitre : Meddeb C.A.B.-O.B. 0-0 (T.A.B. 7-6 Formations C.A.B. : Ben Thabet, Sahbani, Khélifa, Brahima, B. Mechergui, F. Mechergui, Ayari, Riahi, Azek, Hammali, Laâroussi. O.B. : Nefzi, Hammami, Ouerhani, Derbeli, Mekni, Ajmi, Rafiu, Cheikh Tall, Oujji, Mokrani, Afaya. Remplacements C.A.B. : Hammali par Guennini, Azek par Douaïeb, Douaïeb par Ben Afia. O.B. : Mokrani par Zitouni, Oujji par Bechaouch. Cartons jaunes C.A.B. : Sahbani, Khélifa, F. Mechergui. O.B. : Ouerhani, Derbali. Cartons rouges C.A.B. : B. Mechergui. O.B. : Néant. Note du match : 11/20. _______________ * Nuit de liesse à Bizerte Aussitôt que le gardien de but cabiste Moëz Ben Thabet eut capté le penalty de son vis-à-vis béjaois, ce fut une explosion de joie simultanée sur les gradins du Zouiten et dans toute la ville de Bizerte. Le C.A.B venait de gagner (difficilement) la Coupe de la Ligue pour la première fois et ainsi remporter dans la foulée le pactole de 50 mille dinars qui aidera à résoudre beaucoup de problèmes. Les supporters bizertins se sont rassemblés dans les principales artères de la ville afin de commenter et décortiquer cette finale. Qui de reprocher à Laâroussi les deux occasions ratées (une par mi-temps), qui de critiquer l’expulsion de Méchergui, qui a fait perdre au CAB 10 mille dinars (prix du fair-play), qui, enfin, de disséquer la rentrée puis la sortie de Douaïeb. Mais tous étaient soulagés lorsque le capitaine bizertin a brandi la Coupe, geste qui émut et contenta plus d’un Bizertin. Les attroupements dans la ville se sont multipliés avec l’arrivée des supporters qui se sont déplacés au Zouiten et qui ont annoncé leur joie à grands coups de klaxons accentuant ainsi l’atmosphère de fête et de bonheur. Cette coupe ne pourra que motiver davantage les joueurs et les inciter à redoubler d’efforts et sera un excellent stimulant pour la suite de la compétition. L.O.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com