Tébourba : La caméra de l’innocence





L’année scolaire qui égrène ses derniers jours nous fait penser à certaines questions quant au fait de faire fonctionner au mieux ce triptyque: école, famille, enfant. La question a été posée par des éducateurs de la région de Tébourba: Mohamed Jemni et Walid Tayaa. Le but était de réaliser un film par des enfants pour les enfants. Le contenu a été présenté en langue française et concerne les aspects du patrimoine de la région: habits traditionnels, plats, ustensiles… qui feraient naître, un tant soit peu, ce sentiment de fierté identitaire. C’est qu’un enfant, et avant de s’ouvrir sur la culture étrangère, devrait connaître appréhender et vénérer son histoire. Et le choix de la langue de Molière ne serait qu’une façon de renouer avec le français qui commerce à perdre du terrain dans notre vie quotidienne. Pour revenir à ce film qu’on peut classer dans la catégorie des documentaires, il faut dire que la qualité du travail laisse à désirer (prises de vue, va-et-vient de la caméra… choix de la musique de fond…). Mais toujours est-il qu’on ne peut qu’encourager ce genre d’initiatives qui, le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elles donnent des idées sans lesquelles on ne pourrait avancer. M.B.G.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com