G8/ L’Egypte et l’Arabie Saoudite à la tête d’une fronde arabe





Le Quotidien-Agences L’Egypte et l’Arabie Saoudite ont pris la tête d’une fronde arabe contre le projet américain de Grand Moyen-Orient (GMO), qui sera défendu aujourd’hui en leur absence par le président américain George W. Bush devant ses hôtes du G8 réunis au Sommet de Sea Island en Georgie. Selon le Caire, les deux pays ont décliné une invitation du président Bush de se rendre à ce Sommet. L’invitation a été acceptée en revanche par les dirigeants de l’Afghanistan, de l’Algérie, de Bahreïn, de Jordanie et du Yémen. L’Egypte et l’Arabie Saoudite estiment être les principales cibles du projet GMO qui, dans l’esprit de ses concepteurs, s’étendrait du Pakistan à la Mauritanie, en passant par l’Iran, l’Irak, la Syrie, le Liban ou encore le Maghreb. Le président égyptien Hosni Moubarak et le prince héritier saoudien Abdallah, l’homme fort de l’Arabie Saoudite, avaient dès février marqué leur opposition au projet américain qui, selon eux, risque de dissoudre le monde arabe dans un vaste ensemble aux intérêts divergents. Les deux capitales, qui se sont concertées à plusieurs reprises sur le sujet depuis le lancement de l’initiative américaine, ont affirmé qu’elles récusaient «les ordonnances de l’étranger», prenant soin toutefois de ne pas rejeter le principe de réformes démocratiques conduites de l’intérieur par les pays arabes, chacun à son rythme et selon ses besoins.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com