Le S.G. en Nationale B : Les fruits de l’enthousiasme





Les Sudistes de Gabès ne font pas les choses à moitié pour retrouver une place au soleil, là où ils avaient déjà évolué dans le passé avec l’élite. La montée en Nationale B au bout de cette saison augure de nouveaux prochains exploits. Les Gabésiens n’ont passé en définitive qu’une seule saison en Nationale C et ont poursuivi leur ascension. L’arrivée de quelques joueurs expérimentés et l’enthousiasme des joueurs ont fini par donner plus de solidité à une équipe qui ne manquait pas de motivation. * M. Nasfi: «Le plus dur reste à faire» Pour M. Faouzi Nasfi, le président du club, l’accession n’était pas le principal objectif avant le début de la compétition. ce n’est qu’après cinq journées et autant de victoires que l’ambition est montée d’un cran: «A ce moment là, on s’est dit l’exploit est à notre portée à condition de continuer à travailler et à y croire. Toutes les parties prenantes ont contribué à cette consécration, aussi bien les joueurs, le staff technique, l’équipe dirigeante, le public que les autorités régionales. Avec une seule défaite en vingt-deux matches, notre supériorité était évidente, mais on ne doit pas lâcher car le plus dur reste à faire». Sayah: «Ca n’a pas été facile» L’un des artisans de l’accession, Rejeb Sayah, l’entraîneur qui a pris en main l’équipe durant la phase retour, pense que l’exploit gabésien n’a pas été facile à réaliser: «Il est vrai que la réussite au cours des premiers matches a donné plus de confiance au groupe, mais cette situation inattendue a été difficile à gérer car il fallait continuer sur la même lancée et surtout bien supporter la pression. Les recrutements effectués à l’inter-saison ont fait du bien au groupe, devenu plus compétitif. Je me suis même trouvé avec un effectif de trente-quatre joueurs et j’ai été obligé d’éliminer quelques éléments qui n’avaient pas leur place au sein de l’équipe. Il m’a fallu un mois pour fixer définitivement mon effectif et j’ai pu dès lors travailler dans de meilleures conditions. A mon avis, le tournant de la saison a été la réaction du S.G après le nul concédé à domicile face à l’O.C.K. La victoire ramenée de Métlaoui a confirmé la force de caractère de mes joueurs qui ont dominé la suite de la compétition avec trois victoire à l’extérieur. La seule défaite, subie à Mahdia n’a pas changé les cours des choses car ce jour-là, on a dû «gérer» la défaite pour pouvoir s’en sortir sans cartons rouges et ça n’a pas été facile. Je remercie en particulier mon collègue Raouf Marzougui qui a dirigé l’équipe à l’aller. Il a fait du bon travail et on en a profité pour aller jusqu’au bout et accéder méritoirement». Rappelons que le bilan chiffré du SG est impressionnant avec treize victoires, huit nuls et une seule défaite. Les Gabésiens ont marqué à vingt-neuf reprises et n’ont concédé que quinze buts. C’est l’attaquant Sassi Gabsi qui a été le plus performant avec neuf buts à son actif. Le staff technique a pu compter sur l’effectif suivant: Ben Samir, Ben Sdira, Khedhri, Kadri, Bahri, Hmouda, Abdennafaâ, Yahia, Hamrouni, Raouène, Gabsi, Meriemi, Ghraïri, Dahmani, Hmida, Laâroussi, Adel, Mida, Ameur, Rajhi, Boussetta, Farouk. Kamel zaïem


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com