Eaux minérales/ 350 millions de litres consommés en 2003 : L’eau minérale aromatisée arrive …





Evolution du niveau de vie aidant, les Tunisiens consomment de plus en plus de l’eau minérale. Les industriels de plus en plus nombreux, s’apprêtent à lancer des eaux minérales aromatisées pour pousser les feux de la consommation et accroître leurs parts dans un marché en pleine expansion. Tunis - Le Quotidien Les industriels du secteur des eaux minérales conditionnées ont tenu mardi dernier à Sousse la 7ème rencontre d’évaluation au cours de laquelle ils ont exposé la tendance de la production et de la consommation des eaux minérales mises en bouteilles ainsi que les perspectives du développement de cette activité prometteuse. Le secteur du conditionnement des eaux minérales qui connaît une expansion depuis quelques années, comptera quinze unités après la mise en service très prochainement d’une nouvelle unité située à Tataouine outre les six autres nouvelles qui devraient entrer en production d’ici fin 2004. En effet, le secteur du thermalisme en général, et notamment celui des eaux conditionnées, est étroitement lié à la conjoncture touristique et, entre autres, aux conditions météorologiques qui déterminent les tendances de la consommation. 2003, qui a enregistré un fléchissement au niveau de l’activité touristique et des flux des visiteurs non-résidents, a été marquée par une baisse de la consommation durant le premier trimestre. Les ventes ont régressé durant cette période de près de 11% par rapport à l’année précédente. La baisse du mercure, ainsi que la chute du nombre des touristes sont les principaux facteurs à l’origine de ce déclin ! La consommation de l’eau minérale conditionnée est d’autre part liée au niveau de vie du citoyen et l’émergence de nouveaux modes de consommation chez le Tunisien. Ainsi, le volume d’eau minérale consommé par individu si situe autour de 34 litres par an en Tunisie. La moyenne dans le monde est de 21l/an. Par contre, en Europe, le chiffre monte jusqu’à 97 litres. La moyenne en Afrique est de seulement 9 litres par individu et par an. En 2003, les Tunisiens ont consommé 351 millions de litres contre 321 millions en 2002 soit une évolution de 9,34%. Le premier trimestre de 2004 a connu, par ailleurs, une évolution par rapport au début 2003. Plus de six millions de litres ont été consommés. - Tendances «Aromatisées» ! L’emballage plastique reste jusqu’à maintenant la technique la plus utilisée dans le conditionnement des eaux minérales. En 2003, 90% des bouteilles vendues étaient en plastique, soit 240 millions de bouteilles. Le reste, c’est-à-dire 26 millions, sont fabriqués à base de verre. Cette tendance vers le plastique vu son coût inférieur par rapport à la matière du verre, a poussé les promoteurs hôteliers à s’approvisionner en bouteilles en plastiques ce qui n’est pas conforme aux normes. Ailleurs dans le monde, il y a une grande variété d’emballages. En Europe par exemple, l’eau minérale est conditionnée, outre dans le plastique et le verre, dans des canette en aluminium et dans des emballages en carton, et ce, en fonction de la segmentation de la clientèle visée. Par ailleurs, plusieurs promoteurs tunisiens dans le secteur des eaux minérales ont déposé des demandes auprès de l’office du thermalisme pour distribuer des eaux aromatisées qui connaissent une grande évolution sur les marchés extérieurs. Les normes tunisiennes en vigueur ne permettent pas, par contre, ce genre de produits. Les préoccupations des industriels des eaux minérales portent, par ailleurs, sur l’intensification de la concurrence sur le marché local ce qui nécessite un effort encore plus important au niveau de la qualité du produit et du respect de l’hygiène et de la conformité du produit aux normes en vigueur au niveau des composantes et de l’analyse bactériologique et physiochimique des sources exploitées. Hassen Ghédiri


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com