E.S.T. : Badra à Al Arabi Al Qatari





Le départ de Khaled Badra, le capitaine de l’Espérance et de l’Equipe nationale est aujourd’hui d’actualité. Après ses expériences en Turquie, en Italie puis en Arabie saoudite, voilà que Badra est contacté par le club qatari Al Arabi. La proposition de ce dernier semble être alléchante et l’international tunisien, qui estime qu’il est utile de partir de nouveau sous d’autres cieux, est sur le point de répondre par l’affirmative… - Jaïdi vers Bolton? Le compère de Badra dans l’axe central de la défense, Radhi Jaïdi, est aussi sur le point de quitter le Parc B. Son contrat expire le 30 juin 2004 et il intéresse à l’heure actuelle le club anglais de Bolton, celui qui a failli enrôler l’été dernier l’autre sang et or, Mourad Melki. Jaïdi s’est envolé mardi pour Bolton où il a subi un test. Verra-t-on alors à partir du mois prochain l’Espérance sans ses repères de la défense Badra et Jaïdi? - Ben Younès et Trabelsi sang et or Pour combler les possibles départs, l’Espérance est en train de se renforcer pour la prochaine saison. Après l’Algérien Charrad et le Nigérian King Slay, voilà que les deux Monastiriens Ramzi Ben Younès et Zahar Trabelsi viennent de signer leurs contrats avec le club sang et or. - Azaïez pour 5 ans De retour de son aventure au Golfe, le gaucher de l’Espérance Walid Azaïez qui s’entraîne depuis quelques semaines sous la férule de Fullone, vient de singer un nouveau contrat de… cinq ans avec le club sang et or. Il sera même qualifié en Ligue africaine des champions puisque son nom fera partie de la liste complémentaire qui sera envoyée à la CAF, au même titre que l’Algérien Charrad. - Un trio de retour? Il y a de fortes chances de voir Hakim Nouira qui a été prêté à l’O. Béja, Sahbani qui a retrouvé le C.A Bizertin et Taoufik Hammami qui a disparu «de la circulation» au cours de cette saison, reprendre le chemin du Parc B. En effet, après les possibles départs de Badra et Jaïdi, l’administration sang et or aura besoin de joueurs expérimentés dans le compartiment défensif. Quant à l’avant Taoufik Hammami, dont la valeur technique n’est pas à démontrer, mais qui n’a jamais réussi à percer réellement, il compte cette fois-ci rattraper le temps perdu et cravacher dur pour s’imposer dans la formation espérantiste. J.B.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com