Après le Tirage de la Ligue des Champions : Fullone jauge et juge





Avant-hier au Parc B, l’attente du tirage au sort des groupes de la Ligue des champions a été réellement fébrile. Normal quand on sait que cette joute intéresse au plus haut point tous les Sang et Or. Et dès l’arrivée des joueurs et du staff technique pour l’entraînement de l’après-midi, ce tirage au sort constituait le seul sujet de discussion. Quant au match de ce samedi, en championnat face à l’Etoile à Sousse, il était à peine évoqué malgré son importance. Bien sûr, le premier susceptible d’être interrogé à propos des adversaires de l’Espérance, que sont Supersport d’Afrique du Sud, l’U.S.M Alger et Jeanne d’Arc du Sénégal, était le coach sang et or Oscar Fullone, lui, qui a roulé sa bosse un jeu partout en Afrique et sa dernière expérience d’entraîneur, il l’a vécue, justement en Afrique du Sud. D’ailleurs l’Espérance ira dans un mois dans le pays de Mandela rencontrer Supersport pour le compte de la première journée de cette Champion’s League. Voici, donc, les impressions d’Oscar Fullone. Supersport (AFS) C’est un club qui pratique un football au style britannique avec un jeu rapide axé sur les longs centrages et le jeu de tête. Et puis, ce club possède la chaîne de télévision Supersport et pourrait drainer à Prétoria près de 80.000 spectateurs. Une équipe aussi populaire va certainement se renforcer pour cette édition, car la Ligue des champions a aussi un intérêt économique. Et puis à ce stade de la compétition, tous les clubs qualifiés sont à prendre très au sérieux. L’Espérance devra jouer sans calculs et sortir le grand jeu face à ce club de Prétoria qui a certainement beaucoup d’arguments à faire valoir». - U.S.M. Alger (ALG) «Entre l’Espérance et l’U.S.M Alger, ce sera un derby maghrébin donc indécis. Je connais bien cet adversaire qui pratique un football technique et agressif. Mes joueurs ont déjà rencontré ce club la saison écoulée et savent que les deux succès remportés à l’aller et au retour ça n’a pas été aisé. Il faudra donc demeurer vigilant de bout en bout». - Jeanne d’Arc (SEN) «J’ai eu à rencontrer ce club sénégalais à plusieurs reprises. Son président Omar Cheïkh est très ambitieux et le foot de ce pays est en hausse. Seulement, reste à savoir si le championnat sénégalais est très compétitif. Mais je demeure persuadé que si Jeanne d’Arc est arrivée à ce stade de la compétition c’est qu’elle a éliminé de grosses cylindrées. Il faudra donc la prendre très au sérieux. Pour conclure, je dirai qu’en Ligue des champions tous les rendez-vous seront difficiles à négocier et on doit bien s’y préparer, à commencer par ce match de la première journée à Prétoria qui aura lieu dans un mois». Jamel Belhassen


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com