Tunis/ Il met le feu au domicile de son ex-épouse





Le tribunal de première instance de Tunis a condamné récemment un homme à cinq ans de prison pour avoir mis le feu au domicile de son ex-épouse... Tunis — Le Quotidien Les faits remontent au mois de mai de l’an 2003. A cette époque, les unités de la Protection civile ont reçu un appel les informant de l’existence d’un incendie qui s’est déclaré dans une maison située du côté de la localité de Mégrine, dans la banlieue sud de Tunis. Après avoir maîtrisé l’incendie, les autorités ont ouvert une enquête pour déterminer les causes exactes de ce sinistre. Il faut dire que la propriétaire des lieux, une femme divorcée et vivant avec sa fille a, dès le départ, accusé son ex-mari d’avoir mis le feu à son logement pour l’empêcher de se remarier. Le suspect a été alors appréhendé puis conduit au poste et soumis à un interrogatoire à l’issue duquel il a nié les faits, rejetant entièrement les accusations de son ex-femme. Mais la découverte chez lui d’un bidon d’essence a remis tout en question. L’époux a été donc confronté à cette nouvelle preuve et a fini par se rétracter, avouant les faits qui lui étaient reprochés. Il a déclaré que, depuis son divorce, il n’a pas cessé de réfléchir pour se venger de son épouse. L’accusé estimait, en effet, que rien ne justifiait la décision de son ex-épouse de se séparer de lui, d’autant plus que tout ce qu’ils ont pu construire ensemble est enregistré au nom de l’épouse. Après le divorce, le mari s’est trouvé obligé de tout refaire. Pis encore, il a appris que son ancienne compagne s’apprêtait à convoler en justes noces avec un autre homme qui allait certainement vivre avec elle sous le toit d’une maison censée être la sienne. C’est ainsi qu’il avait décidé de mettre le feu au domicile de son ex-femme. Il s’est alors équipé d’un bidon d’essence et s’est dirigé vers la maison en question. Après avoir répandu l’essence aux fenêtres, il a allumé le feu et pris la fuite. Heureusement que les unités de la Protection civile ont été alertées à temps et ont pu circonscrire le feu dans de brefs délais, autrement l’incendie aurait ravagé toute la maison. L’accusé a été inculpé d’avoir provoqué intentionnellement un incendie dans un local habité. Il a été ensuite traduit devant le tribunal de première instance de Tunis qui l’a condamné à cinq ans de prison ferme. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com