Chirac : Le Proche-Orient n’a pas besoin de «missionnaires de la démocratie»





Le Quotidien - Agences Le président français Jacques Chirac a mis une nouvelle fois en garde mercredi contre des réformes imposées de l’extérieur aux pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, déclarant que ces pays n’avaient pas besoin de «missionnaires de la démocratie». Chirac, qui s’exprimait lors du déjeuner du G8 consacré à l’initiative du président George W. Bush sur la démocratisation d’un «grand Moyen-Orient», a estimé que celle-ci pouvait «contribuer, de manière utile et forte pour la région, au progrès des réformes engagées par les pays de la région». Mais il a affirmé que les conflits israélo-palestiniens et en Irak étaient «les premiers obstacles» au succès des réformes dans ces pays, selon le texte de sa déclaration rendue publique par la présidence française. Il a également souligné que le partenariat entre le G8 et les pays concernés devait être «librement choisi», alors que l’initiative américaine suscite malaise et réticences en Europe comme dans le monde arabe. «Les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord n’ont pas besoin de missionnaires de la démocratie», a déclaré Jacques Chirac.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com