«Comedi-no» : Les nouveaux farceurs arrivent





«La farce, disait Molière un jour, réjouit le public et remplit la bourse des comédiens». Cela est d’autant plus valable aujourd’hui. C’est que le Tunisien ne se fait pas prier. Blasé, il ne cherche qu’à «se marrer», quitte à ce qu’il s’adonne à une petite bousculade devant les guichets Mohamed Ali Nahdi a compris la règle du jeu. Il est parti ainsi «aux trousses» des nouveaux farceurs dans une émission qu’il a nommé «Comedi-no». De père en fils, on peut dire, que les Nahdi se rebiffent… en matière d’art. Leur comédie en ressort au vitriol du vice de la société et de l’esprit. Pour Lamine, le père, cela semble lui réussir à tous les coups. Pour Mohamed Ali, le chemin reste quelque peu long à traverser. «L’idée de l’émission m’est venue à la vue de Star Ac. Alors pourquoi ne pas sonder les nouveaux talents de la comédie», souligne Mohamed Ali. * La concurrence crée la qualité A une question que nous lui avons posée le fils de Lamine nous a confirmé que la découverte de nouveaux farceurs ne pouvait nuire en aucune façon au travail de son père. Et il continue en disant que «seule la concurrence crée la nouveauté et la qualité». Pour les besoins de la «cause», il s’agit tout juste de créer pour le divertissement du Tunisien toute la gamme des effets comiques, de la farce la plus bouffonne, pour fustiger les hypocrisies de la modernité. Mohamed Ali, nous a informé, par ailleurs, qu’ils sont 1500 jeunes qui ont adhéré à ce nouveau projet artistique. 70 seulement en seront choisis par un jury composé de Fatma Ben Saïdane, Jamel Sassi et Ali Mosbahi. Ils seront aussi les candidats d’une émission T.V qui passerait soit en septembre soit pendant le mois de Ramadan. Les 12 élus, auront à suivre les cours qui leur seront dispensés par Lamine Nahdi et Raja Ammar. Il faut attendre quelque temps avant de s’adonner à l’hilarité… à gorge déployée. Mona Ben Gamra


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com