E.S.S. – E.S.T. 2-1 : On en redemande





On s’y attendait, le sommet de Sousse ayant opposé l’Etoile à l’Espérance a tenu quasiment toutes ses promesses. Duels acharnés, notamment à l’entrejeu, gestes techniques des plus valables et rythme endiablé imprégné par les deux équipes au jeu, même si l’enjeu n’était pas aussi important que celui souhaité par les supporters sahéliens. La rencontre débute sur les chapeaux de roues par des Etoilés déterminés à conforter leur deuxième place au classement. Première alerte de Mohamed Jédidi qui oblige Tizié à la parade (6’). Trois minutes plus tard, Nwoha commet l’irréparable et sert par inadvertance Clayton qui n’en demandait pas tant pour battre Austin d’un tir puissant (9’). Ce but qui rassure un peu trop les coéquipiers de Badra eut la vertu d’inciter les Etoilés à se rassaisir. Ils parvenaient à dominer ontrageusement leurs vis-à-vis et se procuraient quelques occasions franches tel que le tir de Hammi, bloqué difficilement par Tizié (21’). La lutte s’intensifiait davantage, l’Etoile variait le jeu en opérant tantôt dans le couloir gauche où se trouvait Ktari, tantôt dans l’axe où Obiakor menait la vie dure à Jaïdi et Badra. La domination ne tarda pas à se concrétiser et Obiakor, d’un tir violent et croisé du pied gauche crucifia Tizié (25’). Dès lors, on s’attendait à une réaction des visiteurs mais rien n’en fut puisque ce sont les Etoilés qui accentuèrent le poids de la pression sur la défense espérantiste, parue lente et pas bien positionnée. Nwoha, Jédidi et Ktari manquaient d’un cheveu le deuxième but (28’, 36’ et 37’). Tizié sauvait à chaque fois la situation. Les Sahéliens poursuivaient sur le même rythme, acculant les coéquipiers de Souayah à se défendre et à répliquer par des contres qu’enrayaient Hagui, Ghézal et Zouaghi ou à partir du milieu par le revenant expérimenté Hakim Bargui et Hammi. La dernière minute de la première période du jeu aurait pu valoir à l’Etoile un deuxième but si le tir de Jédidi n’était pas repoussé in-extremis par Tizié. A l’entame de la deuxième mi-temps, les Etoilés ne lâchaient pas prise. Ils continuaient sur le même rythme en s’appropriant l’entrejeu dont les éléments distillaient, en l’absence de Baya, des ballons jouables à Obiakor, Jédidi et Nwoha. Ktari tirait au dessus alors qu’il était libre de tout marquage et face aux buts (47’). Nwoha parti en contre, servit Obiakor qui ne put pousser le ballon dans des files vides (53’). La 56ème minute allait s’avérer payante pour l’Etoile. Pressé, Jaïdi touche de la main le ballon et l’arbitre italien Rodomandi indiqua le point de penalty. Ktari se chargea d’exécuter le verdict et prit Tizié à contre pied (56’). Le jeu se concentrait alors au milieu où la bataille devenait âpre et les duels intenses, contenus de main de maître par l’arbitre italien. Les occasions devenaient rares, même si le ballon parvenait rapidement dans les deux zones. Les réveil tardif des visiteurs ne pouvait leur valoir l’égalisation. Ils butaient à chaque fois sur une défense bien organisée où Austin constituait un rempart infranchissable. Les toutes dernières minutes de la rencontre furent difficiles pour les deux équipes surtout pour Tizié lorsque le coup de tête de Bouchhioua passa à côté (86’). Dernière alerte, Zitouni dont l’essai n’était pas appuyé fut bloqué par Austin. Pour les Etoilés, l’objectif était atteint en confortant leur deuxième place au classement et en prouvant qu’ils demeurent encore redoutables. Mounir El GAIED ________________ Fiche Technique : Stade : Olympique de Sousse Spectateurs : 14 000 environ Arbitre : Pascale Rodomandi E.S.S. - E.S.T. 2-1 (M.T. : 1-1) Buts : E.S.S. : Obiakor (25’) et Ktari (56’ sp) E.S.T. : Clayton (9’) Formations E.S.S : Austin, Hagui, S. Frej, Ghézal, Zouaghi, Hammi, Bargui, Ktari, Jédidi, Nwoha et Obiakor E.S.T. : Tizié, Guizani, Bhaïri, Jaïdi, Badra, Mnari, Ghazi, Clayton, Melki, Souayah et Zitouni Cartons jaunes : E.S.S. : S. Frej, Bargui, Bouchhioua E.S.T. : Melki, Guizanni Cartons rouges : Néant Remplacements E.S.S. : Nwoha pour Bouchhiaoua (85’), Obiakor par Traoui (90’ + 4), E.S.T. : Ghazi par Harbaoui (65), Guizani par Yaken (66’) et Bhaïri par Ayuba (90’) Note du math : 12/20


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com