«Couleurs Jazz III» : African fire!





Sous le signe de l’ouverture sur le jazz africain, se tient «Couleurs Jazz III», cette manifestation musicale qui vise à jeter les bases d’une école du jazz. Amoureux du jazz, c’est l’occasion ou jamais pour étancher votre soif… Fidèle à cette tradition qui s’est ancrée depuis quelques années, dans le paysage culturel tunisien, le Centre des Musiques Arabes et Méditerranéennes s’apprête à ouvrir ses portes devant les amoureux du jazz, désireux de découvrir on live la musique de quelques pointures du jazz, africains, tunisiens et belges. Co-organisés par ce Centre et la délégation Wallonie Bruxelles à Tunis, «Couleurs Jazz III» a opté pour l’ouverture sur d’autres horizons… C’est le jazz africain qui est à l’honneur cette session. Plusieurs musiciens d’origines diverses marqueront leur présence lors de ce festival qui se tient du 18 au 23 juin courant: des artistes du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun et du Togo seront au rendez-vous et joueront aux côtés de leurs homologues tunisiens et belges. Cinq soirées où les chemins se croisent et les instruments s’entremêlent, sont au menu de «Couleurs Jazz III»: Pierre Vaiana et Nathalie Loriers (Belgique), Foo Fango (Burkina Faso), Groupe John Arcadius (Bénin), Faouzi Chékili, Mahmoud Bahri et Iyadh Elyès (Tunisie). Un dialogue entre le saxophone, le djembé, la batterie, la guitare acoustique, le oud et le piano parfumera les soirées du public du Centre des Musiques Arabes et Méditerranéennes. Une école de jazz, pourquoi pas? «Couleurs Jazz III» se veut une pierre dans le projet de l’école de jazz, lancé depuis plus de deux ans, par le Centre des Musiques arabes et méditerranéennes et la Délégation Wallonie Bruxelles à Tunis? Durant les deux précédents sessions, le Palais Ennejma Ezzahra a formé un noyau de jeunes amoureux du jazz et leur a offert l’opportunité de suivre des stages en Tunisie et en Belgique. Ces projets de formation ont été assurés par l’artiste tunisien Faouzi Chékili et le saxophoniste belge Pierre Vaiana. C’est dans cette même optique que les deux organisateurs ont choisi de toucher le maximum de jeunes à travers des ateliers qui s’étaleront sur quatre jours. Ces ateliers seront animés par plusieurs artistes de haute volée dont nous citons Boris Tchango, Alain Nyame, Zoumana Dembele et Nathalie Lories, cette jazzwoman belge qui a su imposer son talent dans le monde masculin du jazz. A découvrir à partir de demain et jusqu’au 23 du mois courant. Une seule destination: le Palais Ennejma Ezzahra! Imen Abderrahmani


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com