Retrait de Gaza : Une unité spéciale pour les beaux yeux des colons





• Un projet de douve à Rafah L'armée israélienne se préparait hier à former spécialement des soldats pour évacuer les colons de la bande de Gaza, tandis que se confirmait un projet de douve creusée à Rafah, dans le sud de la région, pour empêcher la contrebande d'armes à partir de l'Egypte. Le Quotidien-Agences Selon des révélations du quotidien Maariv, une unité de quelque 2.000 soldats du contingent, soigneusement sélectionnés de sorte qu'ils ne comptent pas d'objecteurs de conscience, doit être chargée d'évacuer les 7.500 colons juifs de la Bande de Gaza. Encadrés par plusieurs dizaines d'officiers et placés sous le commandement du général de réserve Yossi Turdjman, ces militaires devraient commencer à opérer conjointement avec la police d'ici un mois, échéance prévue pour le démantèlement volontaire d'une première colonie, a indiqué le quotidien Maariv. Selon le journal, les colons intéressés par un départ de la région pourront présenter à l'Etat d'Israël des demandes d'indemnisations dans les dix jours. Le gouvernement israélien a pris début juin la décision de principe de démanteler unilatéralement et progressivement à compter de mars 2005 et jusqu'à la fin de l'année 21 colonies de la bande de Gaza et quatre autres isolées dans le nord de la Cisjordanie. Le ministère israélien de la Défense a en outre lancé un appel d'offres sur la faisabilité du creusement d'une énorme douve le long de la ligne Philadelphie. Après son retrait unilatéral, l'armée israélienne continuera de contrôler ce couloir de 8 km qui passe au milieu de la ville de Rafah, située à cheval sur la Bande de Gaza et l'Egypte. Selon un projet initial, cette tranchée remplie d'eau, profonde de 15 à 25 mètres, devrait s'étirer sur environ quatre kilomètres et être équipée de moyens de détection électroniques. "En humidifiant le sable, cet ouvrage rendrait très difficile le creusement de tunnels sous la frontière égyptienne par des trafiquants d'armes palestiniens", a expliqué à la radio le vice-ministre israélien de la Défense Zeev Boïm. Il a fait état de plus de 90 tunnels découverts à ce jour en trois ans par l'armée, et indiqué que les Palestiniens tentaient de transférer ainsi "des armes stratégiques dangereuses, notamment des missiles anti-aériens et des roquettes anti-chars Sagger". Il a convenu que les problèmes logistiques posés par le projet de douve sont "énormes". D'autant qu'il est question de prolonger l'ouvrage tout au long de la ligne Philadelphie, ce qui impliquerait la destruction de centaines de maisons palestiniennes et l'indemnisation de leurs propriétaires, selon les médias israéliens.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com