Tabarka : Nouvelle destination touristique pour les jeunes !





Alors que Hammamet reste un haut lieu des folies de la jeunesse, Tabarka continue à faire son bonhomme de chemin peut-être lentement mais sûrement, attirant chaque année de plus en plus de jeunes. Tunis - Le Quotidien Même si plusieurs régions touristiques drainent un nombre important de jeunes chaque été, Tabarka reste pour cette catégorie de la population tunisienne une zone en vogue particulièrement ces dernières années. Pour ses festivals de musique mais aussi pour ses spécificités, la ville du Corail enregistre une ruée incontestable de jeunes vacanciers. Sirine Khémiri est une jeune étudiante qui passe tous les étés avec ses parents à Hammamet. “Je me suis habituée à l’ambiance là-bas car j’y vais maintenant depuis des années”. Mais Sirine semble cette année tentée par la découverte d’un autre lieu. “J’ai des amis qui sont allés l’année dernière à Tabarka et ils m’y invitent pour les accompagner le mois de juillet prochain. Franchement je compte bien assister au festival du jazz car il paraît que c’est très animé”. En effet, les soirées tabarkoises font parler d’elles et nombreux sont ceux qui s’y mettent. Sirine - qui a 23 ans - a l’intention de faire des réservations avec ses amis dans un hôtel, contrairement à Yasser Elloumi qui va louer une maison avec ses cousins. Ces derniers ont accepté de venir avec lui découvrir cette côte séduisante en été. Ce n’est plus un secret “Tabarka nous fait penser à Ibiza en Espagne”, avoue Yasser. “J’ai déjà été dans un hôtel avec ma famille l’année précédente et c’était génial”. Mais pour plus de folies, ce jeune informaticien passe à un autre palier afin d’être “plus libre et indépendant”. Il a déjà choisi avec sa bande de cousins de faire leurs valises au mois d’août “pour prendre part au World Music”. Yasser a chargé un ami de lui trouver une maison à bon prix et il partagera le loyer avec ses colocataires. Idem pour Karima et Abir qui ont eu du mal à convaincre leurs parents respectifs de les autoriser à partir à Tabarka au mois de juillet. “On va rester dans la maison d’une amie” se réjouit Karima Ben Amor. N’empêche que ses parents y seront aussi durant la même période mais dans un hôtel. “Ca leur permettra de m’avoir sous leurs yeux”. Sans doute, parce que la jeune fille a presque 19 ans et c’est surtout sa maman qui se fait des soucis. Pour cette lycéenne, c’est sa camarade de classe qui n’a pas arrêté de lui parler de l’ambiance exceptionnelle à Tabarka pendant l’été. “Elle m’a dit qu’en parallèle avec les spectacles des festivals, il y a des soirées qui se prolongent jusqu’à l’aube”. C’est ce qui a tenté Karima. Elle a donc convaincu Abir de venir avec elle pour rester chez une troisième amie. “Son père a une maison à Tabarka où chaque été, toute la famille passe un séjour”. Toutes malignes, les filles ont choisi une période où les parents de leur amie n’y seront pas et, de ce fait, elles pourront passer des moments prometteurs en veillées et longues parties de plage: “Le frère de mon amie fera quand même le gardien. C’est la condition de nous laisser vivre cette expérience”. Karima et Abir sont déjà très impatientes de découvrir les soirées de jazz dans la Basilique comme elles en ont entendu parler, quoique les after-shows soient les plus sollicités. C’est aussi le cas de Mohamed Amine Sellami qui va à Tabarka pour la troisième année consécutive. Lui aussi, sa famille passe l’été à Hammamet. “Mais depuis que j’ai assisté en 2002 au festival de jazz, je ne peux plus me retenir. L’ambiance est vraiment folle”. Avec sa petite amie et d’autres couples d’amis, ils ont déjà fait des réservations pour deux bons week-ends. Et ils ne s’arrêtent pas là, puisqu’ils vont revenir pour le World également. “Ce qui est super, c’est qu’on ne dort pas la nuit. Sortis de la basilique, on termine la soirée jusqu’au lever du soleil!” D’aucuns doutent que Tabarka se confirme de plus en plus comme étant une concurrente directe de Hammamet. En terme de chiffres, on attend peut-être davantage de performances par rapport à cette zone, mais une chose est sûre, les jeunes représentent un potentiel de clientèle incontestable. Il faut donc leur présenter des attractions avec des formules alléchantes afin de les encourager à faire le déplacement. M.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com