En Marge de la Finale Dames : Le Z.S. grâce à son collectif





Et de treize pour la ZS ! Le défi évoqué l’autre jour par la zitounienne Dorra Trifi a été finalement relevé par cette nouvelle génération qui a fait honneur à la réputation de leur glorieuse et prestigieuse association. Dans une finale annoncée inédite puisqu’opposant une formation en pleine restructuration et une autre en pleine ascension et parvenant pour la première fois à cet ultime tour de la coupe, la pression a pesé lourd sur le mental des joueuses des deux camps et principalement sur les Cap-Bonaises lesquelles ont paru très crispées pour ne pas dire littéralement bloquées par l’enjeu. Elles ont perdu, l’espace des quarante minutes de la rencontre, tous leurs repères, tous leurs automatismes, en un mot tout leur basket. Leurs leaders, notamment Maha Chelly et Rym Ben Ameur, on traîné les jambes comme des âmes perdues, à croire qu’elles chaussaient des baskets en plomb ! Seule Rym Gannar a tiré son épingle du jeu jouant, presque, sur sa vraie valeur, car elle a fini par tomber dans les travers de ses partenaires. Pour les avoir suivies régulièrement, surtout au cours de la présente saison, disons en conclusion que la formation cap-bonaise n’était qu’à cinquante, au mieux à soixante pour cent de sa valeur ! * Tactique adéquate Le carences ou autres difficultés de l’adversaire ne peuvent, cependant, aucunement occulter le mérite de la formation zitounienne auteur finalement d’un grand match sur le plan défensif. Les «Rossoneri» ont paru mûres tactiquement appliquant manifestement à la lettre les consignes, donc la tactique préconisée par leur coach Mohamed Belhaj qui a apparemment axé son travail sur la neutralisation des trois fers de lance de l’équipe adverse. Sur ce plan, les Zitouniennes se sont montrées disciplinées maîtrisant notamment Rym Ben Ameur, laquelle n’a pu avoir la réussite qui était la sienne sur les tirs de la grande distance, et Maha Chelly complètement muselée et qui a fini par être totalement écœurée perdant par la-même toute sa lucidité ! Bravo donc pour la ZS pour cette nouvelle consécration réalisée pourtant par une formation constituée dans sa grande majorité par des joueuses appartenant à la catégorie «Espoirs»... Mansour AMARA


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com