Cyclisme – Tour de Tunisie : L’Afrique du Sud haut la main





Le Tour de Tunisie cycliste a été clôturé, dimanche, par la dernière étape Kélibia - Tunis longue de 110 km. La victoire d’étape est revenue au sud-africain Lange Malcolm, après le déclassement de l’Egyptien Brahim Ahmed, coupable d’avoir pris un raccourci. Pourtant, tout a bien commencé pour l’Egyptien qui a tenté la seule échappée du jour et a même pris un écart assez consistant. Mais il a été repris à la sortie de Béni Khalled. Durant les derniers 30 kilomètres les coureurs se contentèrent de rouler et se préparèrent à placer leurs camarades sprinters dans des bonnes conditions. L’Egyptien Brahim Ahmed qui traversa le premier la ligne d’arrivée, a été déclassé pour non-respect du parcours. La victoire est ainsi revenue au sud-africain Lange Malcolm en 2 h 47’ 07’’, suivi de l’Allemand André Schulze, deuxième, de l’Italien Simone Biaci, troisième et du Tunisien Ahmed M’Raïhi quatrième. Les Sud-Africains, incontestablement la meilleure équipe du Tour, ont raflé tous les maillots. Ainsi, le maillot jaune du classement général individuel est revenu à Jeremy Maartens qui a parcouru les 1.160 km en 30 h 07’ 29’’, à une moyenne horaire de 38,699, précédant les Italiens Simone Biaci à 01’31’’ et Alfonso Falzarano à 04’35. Quant au premier tunisien Aymen Brini, il termine 11ème à 15’07’’. Le maillot vert du classement général aux points est échu au sud-africain Lange Malcolm avec 146 points, Aymen Brini s’est classé en 8ème position. Quant au maillot blanc du classement général individuel de moins 23 ans, il a été remporté par le sud-africain Dary Impey en 30 h 17’ 37’’, Aymen Brini s’étant classé troisième à 04’59’’. Moncef SEDDIK ______________ Leurs Impressions : * Joël Coufourier (Pdt Jury - UCI) «La sécurité et l’hébergement ont été au top niveau, ce qui a conféré au Tour un niveau assez appréciable. Nous n’avons pas manqué, avec l’organisateur du Tour, de relever quelques défaillances qui seront, à l’avenir, rectifiées. J’ai été agréablement surpris par l’accueil et l’hospitalité des Tunisiens, ainsi que par l’extrême beauté de leur pays. Toutes les conditions sont réunies pour faire du Tour de Tunisie un grand tournoi à l’instar de ses pairs européens. * Lange Malcolm (Afrique du Sud) «Notre équipe était bien préparée avant son arrivée en Tunisie. Le niveau a été assez bon dans l’ensemble, grâce à la forte concurrence des Italiens et Allemands, ainsi que quelques coureurs de talent tunisiens et Egyptiens. Nous sommes vraiment très heureux de rentrer au pays avec autant de trophées et je garderais, pour ma part, de la Tunisie, un souvenir impérissable». * Aymen Brini (Tunisie) «Il faut reconnaître que notre préparation n’a pas été rondement menée. Il était donc difficile de rivaliser avec des coureurs au top comme les Italiens ou les sud-africains. Malgré tout, nous avons essayé de faire de notre mieux pour bien figurer au classement». M.S.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com