4 GI’s tués, un Coréen enlevé : Résistance active





La résistance irakienne a frappé hier tous azimuts. Ainsi quatre GI’s ont été tués à Ramadi, alors qu’à Bagdad, tout le monde était aux aguets après les menaces de décapitation d’un Sud-Coréen travaillant pour la coalition et enlevé avant-hier. Le Quotidien - Agences Quatre soldats américains ont été retrouvés morts hier à Ramadi à l’ouest de Bagdad, apparemment tués dans une attaque de résistants irakiens, ont rapporté des témoins. Des résistants ont conduit ces témoins sur les lieux, un chantier de bâtiment où les corps des quatre soldats gisaient ensanglantés, environnés par leur matériel et leurs effets personnels. On ignore quand exactement les soldats ont été tués. Les corps retrouvés ne portaient aucun casque ou gilet pare-balles habituellement sur eux lorsqu’ils sont en mission. «Quatre Marines américain appartenant à la 1ere force expéditionnaire des Marines ont été tué dans la province d’Al-Anbar alors qu’ils menaient une opération de stabilité et de sécurité», a affirmé le porte-parole de la coalition. Par ailleurs, deux gardes nationaux irakiens ont été tués et 14 autres blessés dans une attaque à l’explosif à Bagdad, selon un communiqué militaire américain et quatre civils irakiens sont morts dans la région de Mossoul (Nord) dans l’explosion d’une bombe destinée à des gardes de sécurité de la coalition. * Menaces Entre-temps l’ambassade sud-coréenne à Bagdad s’efforçait hier d’obtenir la libération d’un Sud-Coréen menacé de décapitation par ses ravisseurs. Un membre du personnel de l’ambassade sud-coréenne interrogé par l’AFP sur les démarches pour la libération du Sud-Coréen enlevé, Kim Sun-Il, 33 ans, a déclaré sans autre commentaire “Nous faisons de notre mieux”. Le ministre des Affaires étrangères sud-coréen Ban Ki-moon a appelé à la libération inconditionnelle de l’otage et réaffirme la volonté de son pays d’envoyer des troupes en Irak. “Le gouvernement coréen essaye d’aider le peuple irakien, c’est pourquoi les ravisseurs doivent libérer immédiatement et sans condition le ressortissant coréen”, a déclaré Ban. La chaîne Al-Jazira du Qatar a diffusé dimanche une vidéo d’un groupe armé menaçant de décapiter l’otage si Séoul ne retirait pas 3.000 soldats supplémentaires dans le pays, où elle a déjà 600 hommes, à compter du mois d’août. Sur ces images, les trois hommes armés apparaissant cagoulés autour de leur otage disent appartenir au groupe Tawhid Wal Jihad (unification et guerre sainte) du jordanien Abou Moussab Al-Zarqaoui, lié à Al-Qaïda. Le Comité des oulémas musulmans a appelé à la libération de tous les otages en Irak, y compris le Sud-Coréen. “Nous implorons tous ceux qui détiennent des otages à les libérer immédiatement (...) sauf ceux dont la collaboration avec les forces d’occupation a été prouvée”, a déclaré un porte-parole du comité, Hareth Al-Dari. Le comité, respecté parmi les sunnites, a joué un rôle dans la libération d’otages étrangers durant la bataille de Falloujah, près de Bagdad, en avril. Un nouveau développement dans la situation en Irak qui intervient au lendemain de l’annonce du Premier ministre Iyad Allaoui qu’il allait personnellement prendre en main les services de sécurité.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com