Momo Dridi : Le voyou gentilhomme !





Il est actuellement à la tête du «hit parade» des écrivains et non des bandits, comme il le déclare. «Momo le turbulent, de la ‘‘voyoucratie’’ à la jet-set» crée l’événement en France ces derniers jours au point que l’ouvrage est en rupture de stock. Momo Dridi, son auteur, est aux anges. Son passage sur le plateau de la célèbre émission «Tout le monde en parle» n’est pas passé inaperçu car Mohamed Dridi, alias Momo, a pu vaincre le talentueux Thierry Ardisson par de petits crochets. Les récentes statistiques présentées, après la diffusion de «Tout le monde en parle» révèlent que 44% des téléspectateurs ont suivi Momo et ont partagé avec lui ses maux. * Du ring à l’écran Momo Dridi, un nom qui résonne fort sur le ring. Les amoureux de la boxe connaissent bien la vraie valeur... et surtout le poids de ce nom. Quant aux boxeurs, vous n’avez qu’à leur demander de présenter Momo. Seule réponse : des crochets et des uppercuts tous azimuts. Si vous le croisez, évitez de lui parler et changez de chemin car ce tunisien a déjà à son actif en tant que boxeur professionnel : 77 victoires dans 77 combats... dont 76 par K.O. C’est l’image un peu insolite de ce tunisien qui a choisi de s’exprimer sur le ring... de cet enfant que la vie n’a pas gâté depuis sa naissance. Ce multichampion du monde en Kick-Boxing a choisi de donner à sa vie d’autres couleurs et de faire une deuxième vie loin des cordes du ring. A son compte plusieurs participations réussies dans «L’Agence» avec Macha Méril et Natacha Lindinger, «Nestor Burma» avec Guy Marchand, «Central Nuit» avec Michel Creton, «La mentale» avec Samy Nacéri et Samuel Le Bihan... C’est le premier round de tout un combat dans le 7ème art. Momo semble être prêt surtout en présence des parrains de renom tels que le grand producteur tunisien Tarek Ben Ammar. Le premier pas a été fait avec «Momo le turbulent, de la ‘‘voyoucratie’’ à la jet-set», une autobiographie de 213 pages, éditée par Michel Lafon. Dans ce livre, sur un ton humoristique, Mohamed Dridi présente des bribes de sa vie tourmentée. «J’ai tout de même figuré dans le «Top 10» du grand banditisme, répertorié par l’OCRB (l’Office Central de Répression du Banditisme), notre «hit parade» à nous, les bandits... Je ne me vante pas. C’était comme ça, c’est tout», nous écrit ce boxeur de sa vie de «bad boy». «Momo le turbulent, de le ‘‘voyoucratie’’ à la jet-set» est un livre qui dévoile les maux et les blessures qui ont marqué le parcours de ce boxeur. Dix rounds font cette autobiographie triste et morose qui a réussi à intéresser les lecteurs français. Dans cette morosité, Sofiane vient éclairer le chemin de Mohamed Dridi qui s’apprête à décrocher les gants, officiellement, le 25 juillet à Sfax «la boxe m’a sauvé d’ailleurs. Champion du monde de kick-boxing, mine de rien. Mon fils a fait le reste. Je ne voulais pas que la prison me sépare de lui. Maintenant, je tourne des films et je flirte avec la jet-set. Bref, j’ai décroché», note ce boxeur à la croisée des chemins. A lire surtout que le livre est parmi les best-sellers actuellement en France ! Imen ABDERRAHMANI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com