Chérif Alaoui à Hammamet : Un come-back tonitruant





L’enfant prodige de Djerba est de retour. L’imagination fertile, Chérif Alaoui a su trouver sa place sous les feux de la rampe grâce à un savoir-faire artistique hors pair. Et l’aventure commence... Ses prestations créent, toujours, l’événement. Car, à chaque fois qu’il monte sur scène, Chérif Alaoui se renouvelle. Une vraie bête de scène, ce Djerbien. L’agenda plein déjà de rendez-vous, Chérif Alaoui semble presque prêt à conquérir les espaces avec une nouvelle approche artistique. Cette approche qui a vu le jour depuis quelques mois, lors de ses séjours en France. «Je suis de retour. Ces séjours m’ont permis de me dépoussiérer, de me renouveler. C’est grâce à cet échange d’idées avec d’autres acteurs culturels que j’ai pu découvrir une autre facette de Chérif Alaoui. L’observation en direct, des diverses expériences artistiques, est un outil essentiel pour sortir du cocon et ouvrir d’autres horizons», explique Chérif Alaoui qui a profité de ses séjours, en France, pour fignoler un projet avec «Universelle Musique». De quoi s’agit-il au juste ? Chérif, avec son sourire habituel, nous répond «C’est un livre CD pour enfants. Il sortira sur le marché, lors de la prochaine rentrée scolaire dans les pays arabes et à Noël dans les autres pays du monde. C’est un livre CD bilingue (arabe et français) qui fera — je l’espère — le bonheur de nos bambins». Et pour les festivals ? Chérif Alaoui se reproduira par ailleurs sur la prestigieuse scène du Festival International de Hammamet qui fête, cette année, son 40ème anniversaire. Un événement de taille qui mérite qu’on s’y investisse à fond pour que la fête soit totale. Une occasion en or en tout cas et que Alaoui ne compte pas rater : «Le théâtre est dans mes veines et c’est pour cette raison que mes concerts sont plus proches du théâtre que de la musique tout court. Le circuit artistique exige la présence de l’image. Mais quelle image ? Il faut avoir une image récente qui dévoile l’artiste». Et d’ajouter : «J’aime toujours concevoir et présenter des spectacles complets qui évoquent l’image avec ses ramifications. J’essaie toujours de soigner ces images dans leurs détails : la lumière, le décor, l’orchestration... qui sont des éléments fondamentaux pour la réussite de la chanson qui n’est que l’autre facette de l’émotion». Loin de ces paroles «calculées», Chérif Alaoui a eu recours à un décorateur pour réaliser le décor dont notre chanteur a beaucoup rêvé. C’est à Nejmeddine Hamrouni de fabriquer et de concevoir le bateau de ce nouvel «Ulysse» qui a choisi d’aborder, comme il l’a fait toujours, la vie des pêcheurs et de raconter leurs histoires d’amour avec la mer et avec la terre. Imen ABDERRAHMANI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com