Youssef Rezouga : Bouillon de vers





Un poète loin du tumulte fera en moins d’une semaine du bruit et…, le succès des libraires. Deux nouveaux recueils. Des ouvrages lui y sont consacrés et toute une corbeille de réflexions suivra le cortège d’éditions. L’événement poétique 2004 sera placé sous le sceau de Youssef Rezouga. Un poète qui se moque des ballades et des formes fixes de la poésie au bonheur des vers libres A la fois étonnant et limpide, Youssef Rezouga est particulièrement apprécié. Autour de lui, plus qu’un questionnement et plus qu’une simple étude. Dans la collection «Un poète de chez nous», il paraîtra incessamment dans les éditions Sotepa «Le Troubadour des temps modernes». Il s’agit des écrits épars en français signés par des critiques qui se sont interrogés sur la poésie de Youssef Rezouga. Ils sont: Hédi Khelil, Frej Lahouar, Ali Abbassi Ettoumi, Hachemi Ghachem, Hafedh Jédidi. La jaquette de cet ouvrage qui scelle 82 pages, illustre le portrait de notre poète, vu en 1986 par le peintre irakien Sabih Kalach. Un autre ouvrage baptisé «Quatre lunes: pour que la Terre tourne autrement». Il réunit les quatre poètes les plus réputés de par le monde contemporain. De Tunisie, c’est Youssef Rezouga qui hissera nos couleurs. Philip Hacket représentera son San Francisco. Du Brésil, c’est la poétesse Vera Regina qui scandera ses mots et rythmes. Quant à Moscou, elle nous envoie Rimma Kazakova, tout en flamme. L’ouvrage nous rend compte de l’expérience de ces quatre références de la poésie d’aujourd’hui. Derrière lui, un travail colossal de traduction. Il est en anglais et arabe concernant Philip Hacket et Youssefg rezouga, et en français et arabe pour le couple du Brésil et Moscou. Paraîtra aussi et dans les mêmes éditions de Sotepa «L’Orchestre du Poète» de la critique, notre collègue Houyam Ferchichi, qui, dans 112 pages, a passé le peigne fin sur l’œuvre de Youssef Rezouga «Déclaration de l’état d'alerte». «La porte entrouverte» est aussi une somme d’analyses griffées par Chamseddine El Ouni, Abdelwaheb El Moulawah et Jamila Mejri. Un travail sagement orchestré par Hafedh Mahfoudh sur l’œuvre de Rezouga. Et ce n’est pas tout. Car, le poème qui porte le titre de «Epistémé de l'issue» de notre poète, a suscité de multiples réactions signées par Hédi Dabbabi, Hafedh Mahfoudh, Hatem Naggati, Chedli Karwachi… Le poète et critique Chamseddine El Ouni les a rassemblées en une cinquantaine de pages. L’ouvrage porte le titre de «A bas le masque. Zohra abid ______________ * Etat de mot et d’esprit Actualité oblige! Notre poète ne peut rester indifférent. Il déverse alors toute sa colère et toutes ses émotions dans deux recueils, qui s’ajouteront, enthousiastes, à son répertoire, au bonheur des férus de la poésie, des libraires et des critiques. Tous les deux apparaîtront dans les éditions Sotepa. Le premier concernant bien-sûr les événements actuels qui tourmentent la planète. C’est un seul poème qui s’étend sur 100 pages. Aérée de temps en temps par une aile, le poème se voit aussi intercalé par un débris d’obus ou autres. Quant à la couverture, elle revient à une des pionnières de l’art plastique Sonia Delamoux, une Turque qui a longtemps résidé en France. Il s’agit d’un papillon dans l’abstrait. Le titre du recueil est plus que provocateur. «Le papillon et la dynamite» est donc de la colère qui dépasse la rébellion. Quant au second recueil, Youssef Rezouga lui a choisi le titre de «Yogama», le livre de yoga poétique. Il enveloppe 51 «yogama». En 82 pages, le poète s’est intéressé aux mots, à les féconder, loin de l’esprit. Et le tableau de Matisse «Femme à l’amphore» qui illustre la couverture est un avant-goût des poèmes à l’intérieur. Z.A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com