Huit mois de prison pour le chef de service amoureux





Outre le fait qu’il soit marié, il avait en charge quatre bouches à nourrir. Pourtant, il est tombé amoureux d’une jeune fille qui va le ruiner et nuire au passage à toute une famille. • Tunis - Le Quotidien Chargé de la direction d’un service au sein d’une administration, il jouit d’une bonne réputation auprès de ses collègues. On lui reconnaît ses hautes qualités morales et son dévouement total pour ses enfants. Il faut dire qu’à cinquante ans, sa vie était un long fleuve tranquille alternant bonheur et joie de vivre jusqu’à l’arrivée de cette jeune stagiaire. Elle s’installa dans son bureau puisqu’il a été appelé à l’encadrer. La jeune stagiaire apporta, en effet, avec elle de l’air frais dans un bureau qui sentait la routine. Certes, la nouvelle recrue choquait un tout petit peu par son look et sa manière de parler, mais son chef hiérarchique la trouvait plutôt sympathique. Peu à peu, elle est devenue la coqueluche de tout le service et fit un effet magique sur son patron qui tomba sous son charme. Hésitant au départ, il prit son courge à deux mains et invita sa subordonnée à prendre un café. Coup de théâtre, la jeune stagiaire accepta l’invitation et fit en sorte que son patron se sente à l’aise en sa compagnie. Tout au long de leur rencontre, elle lui a fait oublier la différence d’âge et les quelques cheveux blancs qui se dressaient sur son front. L’expérience lui a tellement plu qu’il n’hésita pas à refaire le coup et invita la jeune secrétaire à un dîner. Cette fois-ci, c’était clair comme l’eau de roche, pour la nouvelle recrue qui comprit que son chef était amoureux d’elle. Elle continua alors sur sa lancée et ne lâcha prise qu’après avoir compris que son chef ne pouvait plus se passer de sa présence. La loi du cœur voulait qu’à cinquante ans l’amour se vît comme un véritable drame. Raison pour laquelle il oublia rapidement qu’il était père de famille et que son devoir consistait à subvenir aux besoins des siens. De plus en plus exigeante, la nouvelle recrue n’hésita pas à faire valoir le droit de ses caprices au point de s’emparer du salaire de son amoureux et les quelques économies dont il disposait. Ruiné au bout de quatre mois de relation amoureuse, le quinquagénaire sentit que sa dulcinée cherchait à l’éviter allant jusqu’à demander d’être mutée dans un autre service. Une déception qui le poussa à devenir accroc de l’alcool histoire d’y noyer son chagrin. Au bout du rouleau ,il eut l’idée de se venger. Il utilisa une arme blanche pour marquer à jamais au niveau du visage sa dulcinée d’une balafre longue de dix centimètres. En reconnaissant les faits devant les agents de l’ordre, il perdit du coup son travail, sa réputation et écopa de huit mois de prison. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com