L’écolière entre les mains du rôdeur !





Encore un sale coup perpétré par un sadique, une ignoble vermine sans foi ni loi qui n’a pas hésité un seul instant pour ... assassiner l’innocence en s’attaquant à une enfant sans défense ! Tunis - Le Quotidien C’est quelque part dans la ville de Sbeïtla que cette affaire a eu lieu. En prenant le chemin du retour vers le domicile parental, après avoir suivi ses cours du matin dans l’école de base de sa ville distante de quelques centaines de mètres, la jeune écolière était certainement à mille lieues de penser ou plutôt imaginer le calvaire qu’elle allait endurer quelques minutes après sa sortie. Elle ne savait, en effet, pas qu’elle allait rencontrer ce sinistre personnage apparemment inoffensif, notamment avec son sourire charmeur, mais qui n’en cachait pas moins un loup-garou rôdant dans la rue à la recherche d’une proie à dévorer. Pour l’amadouer, il a commencé par lui offrir des friandises. Pourtant, malgré son air innocent, peut-être même naïf, la jeune fillette n’a pas manqué de se montrer réticente hésitant à suivre le bourreau même après avoir accepté les bonbons offerts. Or le gougnafier, malgré ses quarantaine et un ans, avait manifestement plusieurs tours dans son sac. Aussi, a-t-il trouvé tout de suite l’astuce idéale pour l’endormir en lui affirmant qu’il allait tout simplement la conduire à son grand-père qui lui aurait confié la mission de la ramener étant lui-même retenu par une quelconque urgence. C’est ainsi qu’il est parvenu à la détourner sans coup férir. Une fois chez lui, l’ignoble individu n’a trouvé aucune peine afin d’accomplir sa sale besogne malgré les larmes et les multiples supplications de sa jeune et frêle victime. En la libérant quelque temps plus tard, il n’a d’ailleurs pas oublié de la menacer des pires représailles au cas où elle révélerait «la chose» à quelqu’un! Mais à son retour chez elle, la petite n’a pu s’empêcher d’éclater en sanglots. Sa mère déjà morte d’inquiétude n’a pas mis longtemps pour comprendre qu’un malheur lui était arrivé, avant même que sa progéniture ne lui raconte sa mésaventure. Elle s’est alors empressée d’aller porter plainte à l’encontre de la vermine qui a osé faire «ça» à sa petite, laquelle s’est montrée par ailleurs assez adroite et lucide en donnant une description détaillée du chemin menant à la piaule de son agresseur et le signalement de ce dernier permettant aux enquêteurs de lui mettre aisément le groppin dessus. Soumis à un premier interrogatoire, il a eu toutefois le culot de nier les faits, allant jusqu’à crier à la machination. Mais confronté à sa jeune victime, il a fini par craquer et avouer son sordide forfait ... M.A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com