Depuis sa chambre d’hôpital en Allemagne : Moubarak prépare les Egyptiens à une longue absence





Le Quotidien-AFP Le président Hosni Moubarak, pâle et amaigri, en robe de chambre et en pyjama, a parlé aux Egyptiens depuis sa chambre d'hôpital en Allemagne pour les rassurer sur sa santé et les préparer à une absence plus longue que prévue. "Rassurez-vous, je vais rentrer dès la fin du traitement, afin que nous poursuivions notre marche commune", a dit le chef de l'Etat égyptien dans une conversation de père de famille, sur un ton tantôt ému et enjoué, tantôt solennel, en s'adressant par téléphone satellitaire hier à son peuple, à travers la télévision égyptienne. "C'est comme si j'avais pris une semaine de congé. Vous, vous ne prenez pas de congé? Il faut bien que l'on se repose un peu", a ajouté Moubarak en arabe populaire, celui de la rue, en remerciant les Egyptiens d'avoir "manifesté de l'inquiétude pour (sa) santé" et en les assurant que "les médecins sont excellents". Moubarak, 76 ans, a confirmé qu'il suivait depuis lundi une thérapie destinée à réduire une hernie discale dont il souffre. "Cette thérapie prendra du temps, mais ce ne sera pas long. Si elle ne réussit pas, il y aura une intervention chirurgicale sur le disque dans une prochaine étape", a-t-il ajouté, sans donner aucune indication sur le calendrier des deux traitements. Initialement, Moubarak, qui avait quitté le Caire dimanche pour Munich (sud de l'Allemagne), où il est soigné dans une clinique privée, devait être absent d'Egypte "de cinq jours à une semaine", selon des sources officielles. Son séjour en Allemagne va sans doute se prolonger au-delà, selon des sources médicales. Une longue convalescence sera ensuite nécessaire à son retour au Caire, au cours de laquelle il devra éviter tout mouvement brusque et se ménager, soulignent ces sources. Dans son bref message téléphonique, qui a duré à peine une minute, Moubarak a par ailleurs tenu à rassurer les Egyptiens sur la marche de l'Etat. "Je dirige le boulot à partir d'ici. Pas tout le boulot. Le gouvernement travaille aussi. Si (les ministres) ont besoin de quelque chose, je leur parle. Il n'y a aucun problème de ce côté-là", a-t-il souligné.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com